Janvier 2005 : raz-de-marée en Asie et adoption

Communiqué d’EFA

En réponse aux déclarations de Sœur Emmanuelle et de Michel Barnier, ministre des Affaires étrangères, évoquant la possibilité de favoriser l’adoption rapide des enfants d’Asie devenus orphelins à la suite du tsunami du 26 décembre dernier, EFA souhaite rappeler les points suivants :

Il ne faut pas confondre adoption et démarche humanitaire. L’adoption est une manière d’élargir sa famille et conduit des parents à prendre pour leur un enfant né ailleurs. Ce projet touche les individus au plus profond et intime d’eux-mêmes et ne peut se concrétiser dans l’urgence et sous le coup d’une émotion liée à un événement exceptionnel.

– Avant toute décision concernant le sort de ces enfants, il est indispensable de prendre toutes les précautions et de faire toutes les investigations qui s’imposent afin de s’assurer qu’ils sont effectivement orphelins et sans aucune possibilité de trouver une solution dans leur environnement et dans leur pays.Et cela peut prendre des mois. À ce moment-là seulement, l’adoption internationale peut être envisagée, pour autant que les pays concernés y soient favorables.

– Car éloigner maintenant les enfants à des milliers de kilomètres de leur pays ajouterait un traumatisme à celui qu’ils ont déjà à comprendre et dépasser.

– Les décisions prises dans l’urgence peuvent favoriser les trafics d’enfants puisque les contrôles n’ont pas le temps matériel d’être effectués.

Le parrainage s’avère, en un premier temps, la meilleure réponse afin d’assurer à ces enfants les conditions de survie dans leur environnement et de maintenir une continuité dans leur histoire.

Le lendemain de l’intervention dans les médias (journaux, radios, journaux télévisés) de responsables d’EFA et d’autres personnalités concernées par l’adoption, le gouvernement français a décidé de suspendre les adoptions en provenance d’Asie du Sud est créé un collectif « Asie – enfants isolés » dans le but, notamment, de protéger les enfants isolés des trafics, de retrouver leurs familles et de développer les parrainages envers ces enfants.

Vous pouvez contacter ce collectif au 0 820 328 328

ou envoyer un chèque à :
Collectif « Asie – enfants isolés »
BP 1000 – 75354 Paris Cedex 07

Pour en savoir plus