Selon la théorie de l’attachement, il existe un lien direct entre les styles d’attachement, mis en place dès la naissance, et les relations amoureuses futures.

De récentes études en neuropsychologie semblent en effet suggérer que l’attachement s’installe dans le rapport affectif avec les parents et se perpétue à l’âge adulte dans la relation de couple.
Le choix d’un partenaire amoureux serait donc inconsciemment guidé par la qualité de ce lien : s’il a été sécurisant, les relations amoureuses à l’âge adulte seront équilibrantes. Dans le cas contraire, l’individu risque de développer une forme d’insécurité affective (angoisse d’abandon, peur de l’intimité), annonciatrice de relations amoureuses tourmentées et conflictuelles.

Fort heureusement, ce verdict n’est pas sans appel : par une démarche thérapeutique adaptée permettant de comprendre les pensées et les comportements amoureux, il est possible de corriger sa trajectoire et de renforcer de façon durable la sécurité et le succès d’une relation.

Ecouter