Les dispositifs d’aide aux élèves en difficultés

L’offre dans ce domaine ne s’est jamais si bien portée qu’à l’heure actuelle. Son essor date des années quatre-vingt, moment charnière dans la double évolution du système éducatif et du profil de la population scolaire.

Préambule

L’offre dans ce domaine ne s’est jamais si bien portée qu’à l’heure actuelle. Son essor date des années quatre-vingt, moment charnière dans la double évolution du système éducatif et du profil de la population scolaire.
Ces aides s’articulent autour de deux logiques complémentaires :

  • la mise en place de moyens complémentaires
  • le changement des pratiques et des relations pédagogiques

… avec un objectif commun : l’amélioration de la scolarité, notamment à travers les résultats des acquisitions en termes de connaissances et de compétences.

DE QUELLES DIFFICULTES S’AGIT-IL ?

  • La difficulté « normale » liée à des tensions inhérentes à la situation d’apprentissage qui présente des obstacles à surmonter : remise en cause de ses représentations, confrontation à des connaissances nouvelles, mobilisation des compétences et création de liens … ;
  • La difficulté « résistante » qui peut conduire à la marginalisation voire à l’exclusion.

Ces difficultés peuvent provenir :

  • d’entraves aux situations d’apprentissage :
    • déficit de capacités cognitives clés : attention, concentration, mémoire, repérage dans le temps et dans l’espace ;
    • approximations dans l’usage du langage, dans la capacité de faire des liens et de se projeter ;
    • cadre insécurisant, manque d’intérêt, absence de projet.
  • de conséquences de situations de vie extérieures à l’école :
    • précarité affective et/ou matérielle empêchant toute projection ;
    • problèmes de langue, de culture, de langage rendant difficile la communication.
  • de différents troubles (dysphasie, dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, dysorthographie, dysgraphie, troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité, troubles de l’attachement, troubles du comportement) ou de déficiences (intellectuelles, sensorielles ou motrices).