EFA, La Voix des Adoptés et le Mouvement pour l’Adoption Sans Frontières se sont associés pour demander le vote, lors de la prochaine Assemblée plénière du CNPE, d’un avis réclamant la mise en place d’une commission d’enquête indépendante sur les pratiques illicites en adoption internationale.

Ces trois associations demandent également la création d’un dispositif national d’accompagnement des adoptés faisant une recherche des origines, et ce quelque soit leur lieu de naissance.

Lire l’avis.

Le bulletin n°56 de la newsletter d’EFA vient de paraître.

– Accueil n° 198 « Les dérives de l’adoption : de l’irrégularité à l’illégalité ».
– « Léa devient pupille de l’État » : une publication d’EFA.
– L’augmentation du nombre d’enfants pupilles de l’État se confirme.
– L’adoption internationale en France en 2020.
– La parole des enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance.
– R-VDA, la webradio de La Voix des Adoptés.

Télécharger et découvrir les newsletter d’EFA

On pourrait – on voudrait – croire que toute adoption est « régulière », légale, protégée ou sans tache. La réalité dément parfois, hélas, cette espérance : zones de « flou », irrégularités, malveillances et même crimes peuvent provoquer des drames humains. Ce dossier d’Accueil aborde un sujet difficile mais que l’on se doit de regarder en face. Analyse historique, focus sur des situations « limites », éclairages de professionnels, témoignages de victimes, mais aussi interrogation sur les réparations possibles, sur les outils à mettre en place contre les trafics et les dérives… nourrissent cette indispensable réflexion.

 

Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil

 

Les chiffres clés en protection de l’enfance (pdf) publiés par l’Observatoire national de la protection de l’enfance (ONPE) en février donnent quelques indications sur la situation des enfants pupilles de l’État en 2019, en attendant la parution du rapport annuel qui leur est consacré :

  • augmentation du nombre de pupilles, 3 220 vs 3 035 en 2018 et 2 778 en 2017 ; cette tendance amorcée depuis dix ans s’amplifie depuis la création des commissions d’évaluation de la situation et du statut des enfants confiés (Cessec) ;
  • paradoxalement, baisse des placements en vue d’adoption, 690 vs 725 en 2018 et 768 en 2017, une baisse s’explique en grande partie par la diminution du nombre de naissances sous le secret, 470 vs 548 en 2018 et 619 en 2017.

Par ailleurs, de nombreux pupilles admis actuellement sont des enfants grands, avec la plupart du temps des parcours psychosociaux complexes, or encore peu de projets parentaux s’ouvrent à ces enfants-là.

Enfin, le nombre d’agréments en cours de validité fin 2019 était de 10 200 (10 676 en 2018, 12 162 en 2017).

Les chiffres clés de la protection de l’enfance au 31 décembre 2019 (pdf), fev. 2021

 

Chaque année, près de 500 enfants deviennent tardivement pupilles de l’État. Pour eux, l’autorité parentale sera désormais exercée par un tuteur et un Conseil de famille. EFA a conçu un livret illustré, Léa devient pupille de l’État, pour leur permettre d’y voir plus clair sur leur nouveau statut, pour répondre aux multiples questions qu’ils se posent : qu’est-ce qui va se passer pour moi ? Qui va s’occuper de moi ? Où je vais vivre ? À qui est-ce que je peux poser toutes ces questions ?

Lire la suite

Une visio-conférence nationale d’EFA sur les enfants adoptables en France

Vous vous posez des questions, vous voulez en savoir plus sur les enfants adoptables en France : qui sont-ils ? Quel âge ont-ils ? Quel est leur parcours de vie ? De quels parents ont-ils besoin ? Quels projets sont envisageables pour eux ?

Tout au long de l’année 2021, EFA propose une visio-conférence nationale « Qui sont les enfants adoptables en France ? » gratuite et ouverte aux candidats à l’adoption en cours de procédure ou agréés. Cette conférence est animée par des membres d’EFA et éventuellement correspondants Enfants en Recherche de Famille (ERF) de tout le territoire.

Inscription en ligne (6 dates prévues).

 

Le bulletin n°55 de la newsletter d’EFA vient de paraître.

– Accueil n° 197 « Ils se sont occupés de nos enfants avant nous ».
– La vidéoconférence sur les alternatives à l’adoption plénière (EFA Nord)
– Disparition d’Antoine Rebélo, une grande figure d’EFA
– Formations professionnelles EFA
– Adoptions au Sri Lanka : le Conseil fédéral suisse regrette les manquements
des autorités.
– Sur France Inter, unique en son genre… Amandine Gay

Télécharger et découvrir les newsletter d’EFA

Disparition d’Antoine REBÉLO, une grande figure d’EFA

C’est en lisant dans un bulletin paroissial que l’on recherche des familles d’accueil bénévoles de week-end pour des enfants placés dans une institution du Val d’Oise, qu’en 1973, Antoine et Janine REBÉLO se portent volontaires pour parrainer un enfant. Mais c’est tout autant pour que la parole de cet enfant soit entendue, alors qu’il ne souhaite pas retourner auprès d’une mère maltraitante, que commence leur engagement pour la promotion du parrainage au sein de l’association des Foyers Adoptifs Internationaux (FAI), poursuivi à partir de 1978 par la création de l’association « Un Enfant Une Famille », dont Antoine est le 1er Président.

A la recherche de familles de parrainage pour des enfants placés et privés de famille, Antoine et Janine REBÉLO s’inquiètent aussi des pupilles de l’Etat non placés en vue de leur adoption, comprenant très vite qu’une recherche doit être effectuée au-delà de leur département pour trouver des familles prêtes à accueillir ces nombreux enfants : tous les conseils de famille connaissaient cette difficulté.

En 1980, la Fédération Nationale des Foyers Adoptifs (FNFA) fusionne avec les Foyers adoptifs internationaux (FAI), dont les buts sont convergents, pour conduire à la création d’Enfance & Familles d’Adoption (EFA) : c’est le lieu idéal pour un service visant à donner un cadre sécurisant à tout enfant privé de famille en raison de ses particularités.
Ainsi naît, en 1981, au sein de la fédération EFA, « Enfant en Recherche de Famille » (ERF), service  destiné à rapprocher des enfants dont les caractéristiques rendent leur adoption complexe et des candidats en capacité de les adopter ou de s’engager définitivement auprès d’eux.

Tout en œuvrant au sein d’« Un Enfant, Une Famille » dont ils passeront les rênes dans les années 2010, Antoine et Janine REBÉLO assureront, à tour de rôle et pendant dix-huit ans la responsabilité du service ERF avec le titre de vice-président EFA pour l’enfance délaissée.

Quarante ans plus tard, ERF, reconnu officiellement par le Ministère de la Famille, existe toujours et les professionnels font appel à ce service pour évaluer les possibilités de mener à bien un projet d’adoption pour un enfant dit « à besoins spécifiques » et pour rechercher, parmi les familles accompagnées vers un projet « différent », celles qui répondront aux attentes précises de cet enfant. Chaque année, ERF reçoit une soixantaine de dossiers de pupilles de l’Etat et met tout en œuvre pour présenter aux services sociaux demandeurs au moins une famille pour chacun d’eux.

Depuis 1981, plus de 500 enfants ont trouvé une famille grâce à l’action d’ERF et 38 correspondants ERF œuvrent dans les associations départementales EFA pour continuer l’action impulsée par  Antoine et Janine REBÉLO.

Au nom de tout le mouvement EFA, merci Monsieur REBÉLO pour avoir porté la parole des enfants délaissés.


Toute nos pensées se tournent vers son épouse, Janine, infatigable complice d’Antoine et vers sa famille. Nous leur présentons nos sincères condoléances.

Les formations proposées par EFA

Organisme de formation professionnel (agréé sous le N° 1175 351 7675), la fédération Enfance & Familles d’Adoption propose une palette diversifiée de formations en direction des professionnels et autres acteurs intervenant dans le processus d’adoption d’enfants, en France ou à l’étranger.

Ces formations, assurées à Paris ou en province, couvrent les différents aspects, administratifs, juridiques, médicaux, psychologiques et sociologiques, de l’adoption nationale et internationale. Elles sont assurées par une équipe de formateurs professionnels et peuvent être prises en charge au titre de la formation professionnelle continue.

Le catalogue s’est enrichi cette année de nouvelles formations et de nouvelles formules expérimentées lors du confinement. N’hésitez pas à aller le consulter.

D’autres sessions à destination de toute personne s’engageant ou déjà engagée dans une procédure d’agrément ou ayant déjà accueilli un enfant (post-adoption) sont aussi régulièrement proposées. Nous vous engageons à prendre contact avec association départementale pour en connaître le calendrier et les possibilités d’inscription.

EFA est à la disposition des services adoption, organismes autorisés pour l’adoption ou associations pour organiser sur demande, un module adapté à leurs besoins (à partir de 8 participants).

En France, ils ont pu grandir plus ou moins longtemps dans une famille d’accueil, dans un foyer… Nés à l’étranger, ils ont pu vivre en institution, ou encore à l’hôpital. Les enfants adoptés ont pu, également, grandir un temps dans leur famille biologique. Ce dossier explore cet « avant », sous l’angle des premiers donneurs de soin. Qui s’est occupé des enfants avant l’adoption ? Comment s’en est-on occupé et avec quelles conséquences sur leur développement et par la suite, leur rapport avec leurs parents adoptifs, et plus généralement leur rapport aux autres ?

 

Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil