Les formations proposées par EFA

Organisme de formation professionnel (agréé sous le N° 1175 351 7675), la fédération Enfance & Familles d’Adoption propose une palette diversifiée de formations en direction de deux publics : les professionnels et autres acteurs intervenant dans le processus d’adoption d’enfants, en France ou à l’étranger et toute personne s’engageant ou déjà engagée dans une procédure d’agrément ou ayant déjà accueilli un enfant (post-adoption).

Ces formations, assurées à Paris ou en province, couvrent les différents aspects, administratifs, juridiques, médicaux, psychologiques et sociologiques, de l’adoption nationale et internationale. Elles sont assurées par une équipe de formateurs professionnels et peuvent être prises en charge au titre de la formation professionnelle continue.

EFA est à votre disposition (services adoption, organismes autorisés pour l’adoption, associations, etc.) pour organiser avec vous un module adapté à vos besoins (à partir de 8 participants).

 

Les formations aux professionnels

Les formations aux candidats à l’adoption et familles adoptives

Les formations à la demande

 

24 & 25 Aout – Stage de réflexion pré-adoption

Transformer le « parcours du combattant » en un chemin dynamique vers l’enfant.

Les associations départementales d’Enfance & Familles d’Adoption organisent à l’intention des candidats à l’adoption des réunions d’informations sur l’ensemble du territoire. Cette offre d’échangeet de rencontres est complétée par un stage de réflexion pré-adoption sur un week-end à Nimes à l’attention des couples ou célibataires qui envisagent d’adopter  un enfant en France ou à l’étranger.

Ce stage est ouvert à toute personne s’engageant ou déjà engagée dans une procédure en vue de l’agrément.

Lire la suite

Accueil n° 190, mars 2019 – La place de la famille de naissance

On entend souvent dire qu’il faut accorder une « juste place » à la famille d’origine : de quoi s’agit-il exactement ? Quelle place occupe réellement la famille d’origine dans les familles adoptives (adoptés, parents adoptifs), dans leur vie ? Au-delà des parents de naissance, ce sont aussi, pour certains, des frères et sœurs, une famille élargie qu’ils connaissent déjà, avec qu’ils ont maintenu des liens (ou pas) ou qu’ils découvrent à l’occasion de retrouvailles. Les témoignages d’adoptés nous donnent à voir des réalités différentes, chacun composant avec sa propre histoire, avec sa capacité à un moment donné d’articuler les deux versants de son identité, et avec les attentes éventuelles des parents et de la famille de naissance. Les parents par adoption font régulièrement part, de leur côté, de leurs inquiétudes lorsque des recherches sont entamées. Que nous en disent les études, mais surtout les principaux concernés, les adoptés ?

Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil

Cour d’appel de Riom : le père d’un enfant né sous le secret, qui l’a reconnu après son placement en vue de l’adoption, n’a pas qualité pour intervenir dans la phase judiciaire de l’adoption.

Le 5 décembre 2018, la 1ère chambre civile de la Cour de cassation a jugé que les membres de la famille biologique d’un enfant régulièrement placé en vue de l’adoption ne sont plus recevables à exercer le recours, prévu par l’article L. 224-8 du Code de l’action sociale et des familles, contre l’arrêté l’ayant admis en qualité de pupille de l’ État (arrêt n°17-30.914, voir communiqué du 7 janvier 2019). Après des années d’hésitation, elle est ainsi revenue à une stricte application de l’article 352 du Code civil, selon lequel « le placement en vue de l‘adoption met obstacle à toute restitution de l’enfant à sa famille d’origine ».

Lire la suite

Adoptions au Sri Lanka

Selon les sources, entre 1983 et 1993, 11 000 à 14 000 enfants du Sri Lanka ont été adoptés dans le cadre de l’adoption internationale dont environ 1 500 en France.

Vers 1985, un réseau de trafic d’enfants a été démantelé au Sri Lanka. Les adoptions se sont alors interrompues en 1988 puis ont repris.

Un documentaire néerlandais produit par Zembla (octobre 2017) dénonce ces trafics.

Dans ce documentaire, le ministre de la santé Sri Lankais, Rajitha Senaratne, reconnaît l’existence de « fermes à bébés » dans les années 1980. Des milliers d’enfants pourraient être concernés : enfants enlevés dans des maternités et placés dans les « fermes à bébés » avant d’être adoptés, d’autres enfants nés dans des « fermes à bébés », certains « conçus » pour l’adoption (viols). Des femmes étaient payées pour se faire passer pour les mères (au moment de la remise des enfants). Comme souvent dans les situations d’adoption illégale, ce sont les actes avant l’apparentement qui étaient falsifiés : faux actes de naissance, fausses identités des enfants et des parents de naissance, faux consentements. Les adoptions avaient donc toute l’apparence de la légalité et semblaient conformes à la législation Sri Lankaise en vigueur à cette époque.

Lire la suite

Étude européenne sur l’adaptation des ados adoptés : appel à participation

Un projet commun de recherche sur l’adoption en France, en Espagne, en Italie et en Norvège est développé actuellement par l’équipe de recherche du centre hospitalier Sainte-Anne.

Vous êtes parents d’adolescents (11-17 ans) adoptés à l’étranger, vous êtes un adolescent (11-17 ans) adopté à l’étranger: Ce projet de recherche vous concerne ! Ce projet vise à mieux comprendre vos expériences quotidiennes en tant que parents adoptifs et adolescents adoptés.

Lire la suite

Les chiffres de l’adoption internationale en 2018.

La Mission de l’adoption internationale (MAI) vient de communiquer les chiffres de l’adoption internationale en 2018. Leurs statistiques détaillées sont désormais disponibles sur le site de la MAI. (pdf).

Sans surprise, le nombre de visas délivrés pour l’adoption poursuit sa baisse : 615 contre 685 en 2017, soit une baisse de 10 %.

Le continent africain redevient le premier continent d’origine des enfants suivi de l’Asie, de l’Amérique et de l’Europe. Sur les 47 pays d’origine des enfants, les trois premiers restent, comme en 2017 mais dans un ordre différent, Haïti, la Colombie et le Vietnam.

Lire la suite

Projet de loi pour une école de la confiance

Le projet de loi pour une école de la confiance est débattu en séance publique depuis ce lundi 11 février devant l’Assemblée Nationale.

Enfance & Familles d’Adoption (EFA) déplore que sa demande, maintes fois réitérée durant ces neuf derniers mois, d’introduire de la flexibilité dans l’application, pour les enfants adoptés, de la mesure d’abaissement de l’âge d’instruction obligatoire à 3 ans soit restée sans réponse.

Lire la suite

Création d’un Secrétariat d’Etat à la protection de l’enfance

Enfance & Familles d’adoption se réjouit de la création d’un Secrétariat d’Etat à la protection de l’enfance dont nous avions déploré l’absence à plusieurs reprises. Les moyens annoncés pour le fonctionnement de ce secrétariat ainsi que la volonté d’associer tous les acteurs qu’ils soient institutionnels ou associatifs sont des signes positifs dont nous nous réjouissons. EFA va rapidement solliciter un rendez vous auprès de Monsieur Taquet pour s’entretenir de différents sujets concernant l’adoption en France et notamment celui du devenir des pupilles de l’Etat.

L’interview du premier ministre (25 janvier 2019)

Le gouvernement présente sa feuille de route pour la protection de l’enfance.

Le député LRM Adrien Taquet nommé secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance

« C’est à dire » France 5, Adoption, le parcours du combattant

On le sait, adopter un enfant s’avère être un parcours du combattant : casse-tête administratif, allongement des délais… Le sujet de l’adoption cristallise pléthore de débats, encore aujourd’hui. « Pupille », en salles ce mercredi, l’aborde subtilement, dans toute sa complexité, avec plusieurs personnages gravitant autour d’un nouveau-né abandonné par sa mère, en quête de nouveaux parents.   La mère qui veut adopter dans « Pupille », jouée par Élodie Bouchez, attend depuis huit ans. Lire la suite