Le bulletin n°55 de la newsletter d’EFA vient de paraître.

– Accueil n° 197 « Ils se sont occupés de nos enfants avant nous ».
– La vidéoconférence sur les alternatives à l’adoption plénière (EFA Nord)
– Disparition d’Antoine Rebélo, une grande figure d’EFA
– Formations professionnelles EFA
– Adoptions au Sri Lanka : le Conseil fédéral suisse regrette les manquements
des autorités.
– Sur France Inter, unique en son genre… Amandine Gay

Télécharger et découvrir les newsletter d’EFA

Disparition d’Antoine REBÉLO, une grande figure d’EFA

C’est en lisant dans un bulletin paroissial que l’on recherche des familles d’accueil bénévoles de week-end pour des enfants placés dans une institution du Val d’Oise, qu’en 1973, Antoine et Janine REBÉLO se portent volontaires pour parrainer un enfant. Mais c’est tout autant pour que la parole de cet enfant soit entendue, alors qu’il ne souhaite pas retourner auprès d’une mère maltraitante, que commence leur engagement pour la promotion du parrainage au sein de l’association des Foyers Adoptifs Internationaux (FAI), poursuivi à partir de 1978 par la création de l’association « Un Enfant Une Famille », dont Antoine est le 1er Président.

A la recherche de familles de parrainage pour des enfants placés et privés de famille, Antoine et Janine REBÉLO s’inquiètent aussi des pupilles de l’Etat non placés en vue de leur adoption, comprenant très vite qu’une recherche doit être effectuée au-delà de leur département pour trouver des familles prêtes à accueillir ces nombreux enfants : tous les conseils de famille connaissaient cette difficulté.

En 1980, la Fédération Nationale des Foyers Adoptifs (FNFA) fusionne avec les Foyers adoptifs internationaux (FAI), dont les buts sont convergents, pour conduire à la création d’Enfance & Familles d’Adoption (EFA) : c’est le lieu idéal pour un service visant à donner un cadre sécurisant à tout enfant privé de famille en raison de ses particularités.
Ainsi naît, en 1981, au sein de la fédération EFA, « Enfant en Recherche de Famille » (ERF), service  destiné à rapprocher des enfants dont les caractéristiques rendent leur adoption complexe et des candidats en capacité de les adopter ou de s’engager définitivement auprès d’eux.

Tout en œuvrant au sein d’« Un Enfant, Une Famille » dont ils passeront les rênes dans les années 2010, Antoine et Janine REBÉLO assureront, à tour de rôle et pendant dix-huit ans la responsabilité du service ERF avec le titre de vice-président EFA pour l’enfance délaissée.

Quarante ans plus tard, ERF, reconnu officiellement par le Ministère de la Famille, existe toujours et les professionnels font appel à ce service pour évaluer les possibilités de mener à bien un projet d’adoption pour un enfant dit « à besoins spécifiques » et pour rechercher, parmi les familles accompagnées vers un projet « différent », celles qui répondront aux attentes précises de cet enfant. Chaque année, ERF reçoit une soixantaine de dossiers de pupilles de l’Etat et met tout en œuvre pour présenter aux services sociaux demandeurs au moins une famille pour chacun d’eux.

Depuis 1981, plus de 500 enfants ont trouvé une famille grâce à l’action d’ERF et 38 correspondants ERF œuvrent dans les associations départementales EFA pour continuer l’action impulsée par  Antoine et Janine REBÉLO.

Au nom de tout le mouvement EFA, merci Monsieur REBÉLO pour avoir porté la parole des enfants délaissés.


Toute nos pensées se tournent vers son épouse, Janine, infatigable complice d’Antoine et vers sa famille. Nous leur présentons nos sincères condoléances.

Les formations proposées par EFA

Organisme de formation professionnel (agréé sous le N° 1175 351 7675), la fédération Enfance & Familles d’Adoption propose une palette diversifiée de formations en direction des professionnels et autres acteurs intervenant dans le processus d’adoption d’enfants, en France ou à l’étranger.

Ces formations, assurées à Paris ou en province, couvrent les différents aspects, administratifs, juridiques, médicaux, psychologiques et sociologiques, de l’adoption nationale et internationale. Elles sont assurées par une équipe de formateurs professionnels et peuvent être prises en charge au titre de la formation professionnelle continue.

Le catalogue s’est enrichi cette année de nouvelles formations et de nouvelles formules expérimentées lors du confinement. N’hésitez pas à aller le consulter.

D’autres sessions à destination de toute personne s’engageant ou déjà engagée dans une procédure d’agrément ou ayant déjà accueilli un enfant (post-adoption) sont aussi régulièrement proposées. Nous vous engageons à prendre contact avec association départementale pour en connaître le calendrier et les possibilités d’inscription.

EFA est à la disposition des services adoption, organismes autorisés pour l’adoption ou associations pour organiser sur demande, un module adapté à leurs besoins (à partir de 8 participants).

En France, ils ont pu grandir plus ou moins longtemps dans une famille d’accueil, dans un foyer… Nés à l’étranger, ils ont pu vivre en institution, ou encore à l’hôpital. Les enfants adoptés ont pu, également, grandir un temps dans leur famille biologique. Ce dossier explore cet « avant », sous l’angle des premiers donneurs de soin. Qui s’est occupé des enfants avant l’adoption ? Comment s’en est-on occupé et avec quelles conséquences sur leur développement et par la suite, leur rapport avec leurs parents adoptifs, et plus généralement leur rapport aux autres ?

 

Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil

 

Pascale SALVAGE-GEREST, Professeure honoraire de l’Université Grenoble-Alpes et longtemps rédactrice des chroniques juridiques pour EFA, a examiné avec attention la proposition de loi visant à réformer l’adoption. Cette PPL, adoptée par l’Assemblée nationale le 4 décembre après engagement de la procédure accélérée, a été transmise au Sénat le 7 décembre. Nous publions ici, avec son aimable autorisation, l’analyse juridique critique que Pascale SALVAGE-GEREST a rédigé  et fait parvenir au président et aux membres de la Commission des lois du Sénat.

Le texte adressé aux sénateurs et sénatrices membres de la Commission des lois du Sénat est consultable sur le forum famille Dalloz.

Suite aux annonces du président de la République et du Premier ministre demandant que le télétravail soit privilégié, nos bureaux resteront fermés jusqu’au 1er décembre.

Vous pouvez continuer à nous joindre mais de préférence par mail.

Le courrier sera relevé deux fois par semaine et les commandes traitées une fois par semaine (tous les mardis). Il peut par conséquent y avoir du retard dans l’envoi de celles-ci, et nous vous remercions par avance de votre compréhension.

Nos équipes restent mobilisées et nous adaptons au maximum nos activités afin de continuer à accompagner au mieux nos adhérents et les postulants. Malgré les difficultés du contexte, Il est de notre responsabilité à tous d’appliquer les consignes prescrites pour faire face à cette pandémie.

Nous renouvelons notre soutien à tous ceux qui sont touchés par ce virus et nous restons solidaires de tous les parents qui vivent une nouvelle période d’attente avant de pouvoir rejoindre leur enfant.

Prenez soin de vous, de vos proches, dans le respect des recommandations des autorités.

Après une année comme vice-présidente Adoption internationale puis huit années à la présidence d’EFA, Nathalie Parent a terminé son mandat statutaire lors de l’assemblée générale de la fédération EFA qui s’est tenue le 3 octobre.

Anne Royal a été élue pour succéder à Nathalie Parent. Mariée, mère de 2 enfants, Anne Royal occupait le poste de secrétaire générale de la fédération depuis 3 ans et a été pendant plusieurs années présidente de l’association départementale EFA de Haute-Loire.

Devenir parent par adoption ou souhaiter le devenir, c’est se poser d’emblée la question de la disponibilité parentale. Le sujet est abordé dès la procédure d’agrément et pendant tout le cheminement vers l’enfant : un enfant qui aura un vécu, une histoire plus ou moins complexe, des besoins spécifiques, qui aura besoin de temps pour se sécuriser, découvrir sa nouvelle vie et créer de nouveaux liens. Comment se projeter quand on est postulant ? Comment les parents s’organisent-ils à l’arrivée de l’enfant et au long cours ? Comment vivent-ils cette nécessaire disponibilité ?


Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil

 

Le Conseil National d’Accès aux origines personnelles a publié son rapport d’activité 2019.

Le rapport 2019 du CNAOP (pdf) est désormais disponible. En 2019 le CNAOP  a communiqué l’identité du parent de naissance à 180 personnes en ayant fait la demande. Depuis 2002, 3140 personnes nées dans le secret de leurs parents de naissance ont eu accès à l’identité d’au moins un de leurs parents de naissance par l’intermédiaire du CNAOP. En 2019, le CNAOP a traité 920 demandes écrites dont 840 demandes d’accès aux origines personnelles et 66 levées de secret et déclaration d’identité spontanées.

 

Le rapport concernant la situation des pupilles de l’Etat au 31/12/2018 a été publié sur le site de l’Observatoire National de la Protection de l’Enfance (ONPE).


Au 31/12/2018, 3 035 enfants bénéficient du statut de pupilles de l’Etat. Ce nombre augmente pour la sixième année consécutive soit + 9% par rapport à 2017 (2 778 pupilles au 31/12/2017). Les enfants pupilles ont en moyenne 8,9 ans et ont eu une prise en charge antérieure par l’Aide Sociale à l’Enfance d’au moins 5 ans pour la moitié d’entre eux.

Au cours de l’année 2018, 1 357 enfants ont été admis comme nouveaux pupilles et 1 105 ont quitté le statut.

Paradoxalement le nombre de pupilles confiés à l’adoption diminue du fait d’une baisse du nombre d’enfants admis sans filiation (- 11 %). Au cours de l’année 2018, seuls 695 pupilles ont été confiés en vue d’adoption alors qu’en 2017 ils étaient 732 et 751 en 2016.

Lire la suite