Suite aux annonces du président de la République et du Premier ministre demandant que le télétravail soit privilégié, nos bureaux resteront fermés jusqu’au 1er décembre.

Vous pouvez continuer à nous joindre mais de préférence par mail.

Le courrier sera relevé deux fois par semaine et les commandes traitées une fois par semaine (tous les mardis). Il peut par conséquent y avoir du retard dans l’envoi de celles-ci, et nous vous remercions par avance de votre compréhension.

Nos équipes restent mobilisées et nous adaptons au maximum nos activités afin de continuer à accompagner au mieux nos adhérents et les postulants. Malgré les difficultés du contexte, Il est de notre responsabilité à tous d’appliquer les consignes prescrites pour faire face à cette pandémie.

Nous renouvelons notre soutien à tous ceux qui sont touchés par ce virus et nous restons solidaires de tous les parents qui vivent une nouvelle période d’attente avant de pouvoir rejoindre leur enfant.

Prenez soin de vous, de vos proches, dans le respect des recommandations des autorités.

Après une année comme vice-présidente Adoption internationale puis huit années à la présidence d’EFA, Nathalie Parent a terminé son mandat statutaire lors de l’assemblée générale de la fédération EFA qui s’est tenue le 3 octobre.

Anne Royal a été élue pour succéder à Nathalie Parent. Mariée, mère de 2 enfants, Anne Royal occupait le poste de secrétaire générale de la fédération depuis 3 ans et a été pendant plusieurs années présidente de l’association départementale EFA de Haute-Loire.

Devenir parent par adoption ou souhaiter le devenir, c’est se poser d’emblée la question de la disponibilité parentale. Le sujet est abordé dès la procédure d’agrément et pendant tout le cheminement vers l’enfant : un enfant qui aura un vécu, une histoire plus ou moins complexe, des besoins spécifiques, qui aura besoin de temps pour se sécuriser, découvrir sa nouvelle vie et créer de nouveaux liens. Comment se projeter quand on est postulant ? Comment les parents s’organisent-ils à l’arrivée de l’enfant et au long cours ? Comment vivent-ils cette nécessaire disponibilité ?


Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil

 

Le Conseil National d’Accès aux origines personnelles a publié son rapport d’activité 2019.

Le rapport 2019 du CNAOP (pdf) est désormais disponible. En 2019 le CNAOP  a communiqué l’identité du parent de naissance à 180 personnes en ayant fait la demande. Depuis 2002, 3140 personnes nées dans le secret de leurs parents de naissance ont eu accès à l’identité d’au moins un de leurs parents de naissance par l’intermédiaire du CNAOP. En 2019, le CNAOP a traité 920 demandes écrites dont 840 demandes d’accès aux origines personnelles et 66 levées de secret et déclaration d’identité spontanées.

 

Le rapport concernant la situation des pupilles de l’Etat au 31/12/2018 a été publié sur le site de l’Observatoire National de la Protection de l’Enfance (ONPE).


Au 31/12/2018, 3 035 enfants bénéficient du statut de pupilles de l’Etat. Ce nombre augmente pour la sixième année consécutive soit + 9% par rapport à 2017 (2 778 pupilles au 31/12/2017). Les enfants pupilles ont en moyenne 8,9 ans et ont eu une prise en charge antérieure par l’Aide Sociale à l’Enfance d’au moins 5 ans pour la moitié d’entre eux.

Au cours de l’année 2018, 1 357 enfants ont été admis comme nouveaux pupilles et 1 105 ont quitté le statut.

Paradoxalement le nombre de pupilles confiés à l’adoption diminue du fait d’une baisse du nombre d’enfants admis sans filiation (- 11 %). Au cours de l’année 2018, seuls 695 pupilles ont été confiés en vue d’adoption alors qu’en 2017 ils étaient 732 et 751 en 2016.

Lire la suite

Des témoignages présentés au gré des multiples saisons que nous traversons le long de nos vies d’adoptés ou d’adoptants, comme autant d’instantanés intemporels. Des mots simples, forts, surprenants ou émouvants qui résonneront par leur authenticité et la sagesse qu’ils portent. Des mots qui nous racontent à chaque étape de notre vie de famille : le temps « d’avant » (la réflexion, la préparation, l’attente), le temps du « pendant » (l’annonce, la rencontre, les premiers temps) et puis la vie entière !

Feuilleter et commander ce numéro
La revue Accueil

Je compte pour qui ? Des liens pour se construire.

Programme et bulletin d’inscription (pdf)

Qu’est-ce qu’un lien ? Tous les liens sont-ils indispensables et bénéfiques pour l’enfant ? Sur qui pourra-t-il compter tout au long de sa vie d’enfant et d’adulte ? Qui l’accompagnera lorsqu’il sera majeur et sortira du dispositif de la protection de l’enfance ?

Ces questions constitueront la toile de fond de ce colloque et ouvriront des pistes pour que chaque jeune accompagné puisse dire : Je sais sur qui je peux compter !

Un philosophe explorera les différents liens envisageables dans nos sociétés, ainsi que leurs articulations, une psychologue docteur en psychologie évoquera ensuite l’importance des liens dans le parcours de placement pour envisager positivement l’avenir du jeune confié. Enfin, une psychosociologue nous parlera des liens repérés et à repérer pour les enfants en situation de placement. Côté pratique, nous découvrirons comment, grâce à un livre spécialement conçu pour eux, il est possible de garder trace des grands moments de la vie des enfants placés en protection de l’enfance. Et le cofondateur de l’association Repairs ! évoquera le vécu des jeunes sortant de l’Ase et l’importance des liens entre pairs.

La pièce « J’ai pas l’temps, j’suis pas comme eux », magnifique adaptation de l’expression et des ressentis des jeunes sortis de la protection de l’enfance, clôturera cette journée.


Le colloque est maintenu. Il se déroulera entièrement en streaming (via la plateforme IdéalCO, simple et sécurisé). Chaque inscrit pourra suivre les interventions et poser des questions (via le chat). La pièce de théâtre sera également diffusée à 16h15. Inscriptions possibles jusqu’au 18 novembre.

Programme et bulletin d’inscription (pdf)

Le défi d’écriture : publication du sixième texte

Fin mars, les associations Enfance & Familles d’Adoption et Écritures colombines vous lançaient un défi d’écriture. Vous avez été plus de 40 à envoyer votre texte, autobiographique ou fictionnel, et nous vous en remercions vivement. Nous avons eu grand plaisir à lire vos textes. La variété des points de vue et la richesse des styles ont donné lieu à un débat passionné.

Le texte lauréat sera publié dans le numéro 195 d’Accueil (sortie fin juin) et conjointement sur les sites d’EFA et d’EC. Les six autres textes qui ont remporté la majorité de nos suffrages seront publiés sur les deux sites à raison d’un par semaine.

Nous avons déjà publié six textes « Kambana »,  « Lettre à mon fils d’amour », « Renaissance », « Ô toi mon enfant ! », « La seule chose que je sais, c’est que je ne sais pas » et « Moi et les grands ».

Cette semaine, nous vous proposons le texte lauréat. Il sera également publié dans le numéro 195 d’Accueil (sortie fin juin) et conjointement sur le site d’Écritures colombines. 

Lire la suite

Le rapport de l’ONPE

Dans ce quatorzième rapport, l’Observatoire national de la protection de l’enfance (ONPE) fait le point sur les enjeux de la connaissance en protection de l’enfance et de sa production. Il s’interroge alors sur la manière dont la connaissance peut être utile – utilisée et utilisable par et pour les acteurs de la protection de l’enfance quel que soit leur niveau d’intervention – dans le but d’accompagner au mieux enfants et familles.

Il livre également quelques données chiffrées sur la protection de l’enfance, notamment sur la situation des enfants pupilles de l’État.

Au 31 décembre 2018, le nombre de mineurs bénéficiant d’au moins une prestation ou mesure relevant du dispositif de protection de l’enfance est estimé à 306 800 (hors Mayotte, 305 600 en 2017), soit un taux de 21 ‰ des mineurs. Le nombre de jeunes majeurs concernés par un suivi en protection de l’enfance est estimé à près de 21 400, soit 9,1 ‰ des jeunes âgés de 18 à 21 ans (+ 4 % entre 2017 et 2018).


Les enfants pupilles de l’État

L’ONPE estime à 3 010 le nombre d’enfants ayant le statut de pupille de l’État au 31 décembre 2018 (+ de 8 % par rapport à 2017 qui comptait 2 778 enfants bénéficiaires de ce statut).

550 enfants sont nés sous le secret (- 11 % par rapport à 2017, qui comptait 619 enfants nés sous le secret).


Le nombre d’agréments d’adoption

10 800 agréments étaient en cours de validité au 31 décembre 2018 (12 162 au 31 décembre 2017, soit une baisse de 11 %).


Le communiqué de presse de l’ONPE (pdf)

Le rapport de l’ONPE (pdf)

 

Le défi d’écriture : publication du sixième texte

Fin mars, les associations Enfance & Familles d’Adoption et Écritures colombines vous lançaient un défi d’écriture. Vous avez été plus de 40 à envoyer votre texte, autobiographique ou fictionnel, et nous vous en remercions vivement. Nous avons eu grand plaisir à lire vos textes. La variété des points de vue et la richesse des styles ont donné lieu à un débat passionné.

Le texte lauréat sera publié dans le numéro 195 d’Accueil (sortie fin juin) et conjointement sur les sites d’EFA et d’EC. Les six autres textes qui ont remporté la majorité de nos suffrages seront publiés sur les deux sites à raison d’un par semaine.

Nous avons déjà publié les textes « Kambana »,  « Lettre à mon fils d’amour », « Renaissance », « Ô toi mon enfant ! ». et « La seule chose que je sais, c’est que je ne sais pas ».

Cette semaine, nous vous proposons « Moi et les grands ».

Lire la suite