Avant le départ

Un voyage à l’étranger, nécessite une bonne préparation, a fortiori, lorsque l’on part pour un voyage d’adoption. En effet, les pays où se rendent les adoptants, ne sont pas toujours des pays dits « touristiques », et certaines précautions doivent être prises.

Les vaccinations recommandées aux voyageurs

Vous allez vous rendre dans un pays étranger pour une démarche d’adoption, n’en oubliez pas moins, dans votre euphorie, de vérifier vos vaccinations. Faites le point quelques semaines avant de partir, car certaines vaccinations sont incompatibles. Pour tous renseignements, adressez-vous à votre médecin traitant ou directement dans un centre de « vaccination et de conseils aux voyageurs » dans les CHU ou CHR de votre ville.

Diphtérie Tétanos Polio

La Diphtérie a quasiment disparu en France, mais des épidémies continuent à se propager en Afrique, en Amérique du sud et plus particulièrement en Europe de l’Est. La protection des Français au-delà de 35 ans est insuffisante, mais la mauvaise tolérance de ce vaccin chez l’adulte nous fera préférer l’injection de doses réduites, souvent associées au Tétanos, tel que : Repevax. Un rappel de Tétanos est indiqué si votre dernière vaccination est supérieure à 10 ans, ainsi qu’un rappel de Polio.

Fièvre jaune

La fièvre jaune est une zoonose de type amarile, transmise par les moustiques, qui provoque une hépatonéphrite grave, mortelle dans 60 % des cas. Elle sévit en Afrique et en Amérique intertropicales. La vaccination est simple et bien tolérée. La période de validité est de 10 ans à compter du dixième jour de la vaccination. Elle ne peut être réalisée que dans un centre agréé qui vous fournira un certificat international.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie de transmission féco-orale qui sévit dans tous les pays où l’hygiène est précaire. Les sujets les plus exposés sont les voyageurs à destination de l’Asie et de l’Afrique noire, qui seront amenés à vivre auprès des populations locales et à partager eau et nourriture. Une seule injection avant le départ de type Typhim vi est valable 3 ans.

Hépatite A

L’Hépatite A est une infection hépatique bénigne aiguë de transmission féco-orale qui se transmet de personne à personne par contact ou par ingestion d’aliments souillés ou d’eau contaminée. Le dépistage pré-vaccinal est conseillé, car les personnes de plus de 30 ans sont souvent porteuses d’anticorps naturels. Vous avez le choix entre une injection d’ HAVRIX 1440 suivie d’un rappel à 6 mois, ou une association Hep A/Hép B type Twinrix, injection à J0, J30, un rappel à 6 mois puis un rappel tous les 5 ans.

Hépatite B

L’Hépatite B est un problème majeur de santé publique, elle est responsable d’une atteinte hépatique, parfois mortelle, souvent chronique, pouvant provoquer une cirrhose ou un cancer du foie. Elle se transmet par le sang, et les sécrétions sexuelles. La prévention est largement conseillée aux voyageurs. Une injection de Genhevac B ou Engerix B 20 à J0, J30 et un rappel à 6 mois suffit pour immuniser. Vous pouvez aussi préférer le Twinrix (voir plus haut).

Méningocoque A et C

Les méningites A et C sévissent plus particulièrement en Afrique tropicale, alors qu’en France l’infection est plus souvent due aux sérotypes B et C. Une injection unique protège dès le dixième jour et reste valable 3 ans.

Rage

La vaccination contre la rage est conseillée aux voyageurs aventureux.

Choléra

La vaccination n’étant pas efficace, il vaut mieux respecter quelques règles de bon sens : ne manger que les aliments bien cuits, boire l’eau et le lait bouillis, ne pas prendre de glace, éviter les aliments crus.

Encéphalite japonaise

L’encéphalite japonaise est une virose tropicale transmise par un moustique. Elle est présente dans les zones rurales d’Asie du Sud et de l’Est, de la Chine et du sous-continent Indien. Le risque maximal pendant la saison des pluies serait de 1 cas pour 5000 voyageurs. La mortalité est de 1 cas sur 4 et 1 sur 3 pourront avoir des séquelles neurologiques. Pour se faire vacciner, voir auprès des centres agréés.

Bien préparer sa  » trousse avant le départ « 

Les futurs parents doivent être en bonne santé et le rester. Il leur faut tout un arsenal afin de parer à toute éventualité, notamment en matière de santé.
Ils peuvent aussi être amenés à traiter une pathologie simple, infectieuse ou non, qui se déclarerait chez l’enfant, comme une rhinite ou une otite, voire une plaie bénigne.
Voici une liste, non exhaustive, pour l’enfant que vous allez rejoindre, comme pour vous-même.

Les indispensables

Pansements, compresses stériles, désinfectants, sutures adhésives, bandes, tulle, un thermomètre incassable, un pain dermatologique, de l’huile d’amande douce (massage), quelques couches.

Pour, contre et en cas…

  • Contre La fièvre : Un antipyrétique type paracétamol, suspension : 1 dose/poids 3 à 4 fois par jour.
  • Contre La diarrhée : Tiorfan sachets ou Smecta.
  • Contre la déshydratation : Des sachets, (type Alhydrate ou GES45) à diluer dans 200 ml d’eau.
  • Contre les vomissements : Un antiémétique, type Motilium ou Vogalène (10 gtes/Kg par jour).
  • En cas d’allergie : Si connaissance d’une allergie grave ou d’asthme (Anapen 0.15, Célestène solution pédiatrique, Ventoline, Aérius).
  • En cas d’infection : Un antibiotique à large spectre, Amoxicilline ou Macrolide si allergie aux pénicillines, en suspension
  • Pour les yeux : Du collyre désinfectant, sérum physiologique
  • Pour le nez : Un soluté nasal, type Rhinotrophyl et/ou Physiomer bébé
  • Pour la peau : Crèmes : antibiotique, corticoïde si eczéma ou dermatite atopique, type Bepanthène-crème ou Saforelle pédiatrie (lait crème à la bardane) pour les érythèmes fessiers ou les peaux sensibles.

Dans les pays chauds et/ou humides

  • Crème type Biafine (coup de soleil ou brûlure)
  • Crème solaire et après solaire, un chapeau
  • Répulsifs anti-moustiques (Mousticologne, Butix ou Insect écran enfant)
  • Une moustiquaire imprégnée si besoin

Alimentation et confort de l’enfant

  • Biberons et tétines – éventuellement un kit de stérilisation
  • Lait en poudre (1° âge, 2° âge en poudre) + 1 boîte relais
  • Petits pots : légumes, fruits ou assiettes (type Blédina) et éventuellement un couvert
  • Un « doudou »
  • Une poussette faisant face aux parents 1 Sac « Kangourou » (position ventrale)
  • Linge ou layette appropriée
  • Une baignoire gonflable ou bien, un petit bateau pour le bain.

Pour les parents

En plus des médicaments conseillés pour les enfants qu’il faut emporter en version adulte, les parents penseront aussi, à : un anti-inflammatoire type, un gel antiseptique pour les mains, des comprimés désinfectants pour l’eau, (on peut aussi faire bouillir l’eau pendant 5 minutes), sans oublier, leurs médicaments habituels, pour une durée suffisamment longue, les durées de séjour n’étant jamais certaines. Enfin, en fonction du pays de destination et des recommandations du BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire) : prévoir une prévention contre le paludisme. (se renseigner auprès du médecin traitant ou des consultations spécialisées)

En savoir plus