Les professionnels ont à s’assurer que certains enfants sont bien « adoptables », qu’ils sont en capacité d’être accueillis par des parents, de s’affilier et de se projeter dans une relation avec une famille adoptive. Mais, comme en miroir, comment mesure-t-on, évalue-t-on « l’adoptabilité » des (futurs) parents ? Quelles sont les qualités et compétences parentales requises ? Y aurait-il un profil type – sorte de portrait-robot – du parent adoptable auquel se conformer ? Au-delà de la démarche d’agrément, qu’en disent les personnes adoptées, elles-mêmes ? au quotidien, qu’est-ce qui fait que nos enfants nous ont eux aussi « adoptés » … ou pas ?

Feuilletez et commandez ce numéro

Le revue Accueil, c’est quoi ?