Contribution aux états généraux de la bioéthique (CCNE)

EFA : Contribution aux états généraux de la bioéthique, lancés par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) le 18 janvier 2018.

Le 28 février 2018 EFA a été auditionné par le Conseil Consultatif National d’Éthique sur deux points: l’évolution de la loi DE 2002 vers un accouchement sous le secret avec recueil de l’identité de la mère et la non utilisation de l’adoption dans le cadre de la Gestation pour autrui.

Lire la suite

Il n’existe pas de droit à l’enfant

La polémique enfle autour de l’adoption par les couples de même sexe.

Dans ce contexte, il est important de rappeler qu’il n’y a jamais eu de droit à avoir un enfant, mais, qu’en revanche, chaque enfant a le droit d’avoir une famille, quels que soient son origine, son histoire et ses besoins spécifiques.

Les enfants pupilles de l’État sont tous des enfants particuliers ayant tous subi des ruptures affectives. Il convient alors de chercher, pour chacun d’eux, non pas une famille au hasard parmi les 13 700 agréments en cours de validité mais LA famille qui pourra répondre au mieux à ses besoins. Les conseils de famille des pupilles de l’État ont la responsabilité de déterminer, avec l’aide des professionnels des services, le profil parental qui pourra correspondre à cet enfant-là, en tenant compte de son vécu pré-adoptif et de ses particularités, et de choisir ensuite la famille à qui il sera confié en vue de son adoption.

Il ne s’agit pas de croisement de listes ou de quota selon l’orientation sexuelle des futurs parents, leur statut matrimonial, leur âge, leur couleur de peau ou leur religion… Il ne s’agit pas non plus de mettre « en concurrence » les uns et les autres, mais d’effectuer un travail sur-mesure qui engagera à vie un enfant et ceux qui deviendront ses parents.

Aujourd’hui, avec moins de 1 500 adoptions (internationales et nationales) par an, il est certain que tous les candidats à l’adoption ne verront pas leur projet aboutir. Malgré cela, si les conseils de famille des pupilles de l’État trouvent aisément des familles pour les enfants très jeunes et en bonne santé, il n’en est pas de même pour plus de 800 enfants pupilles de l’État. Certains de ces enfants sont plus grands, leurs premières années de vie ont été marquées par des traumatismes, des ruptures successives, des maltraitances et des négligences, d’autres sont en fratrie, porteurs de pathologie ou d’un handicap… Ils ont besoin d’être accompagnés, ils ont besoin de parents, préparés à les accueillir, ouverts aux différences, de parents qui devront développer des compétences particulières et de solides capacités d’adaptation.

Se proposer comme parent d’un enfant à besoins spécifiques, c’est probablement se donner plus de chances de voir son projet aboutir, mais c’est d’abord et surtout cheminer, si on est en capacité de le faire, vers un enfant différent de celui qu’on avait imaginé au départ. Ce cheminement se travaille et s’accompagne, tant du côté des parents que de celui des enfants ; certains services Adoption en France – dont celui de Seine-Maritime – se sont particulièrement mobilisés en leur faveur.

Et ne l’oublions pas : chaque enfant est singulier et chaque candidat à l’adoption est particulier.

le jeudi 21 juin 2018
Enfance & Familles d’Adoption

Accueil n°187 vient de sortir : « Les besoins des enfants adoptés »

Il est beaucoup question, ces derniers temps, des besoins de l’enfant. Cette notion recouvre de nombreuses dimensions : physiologiques, relationnelles, cognitives, psychomotrices, de sécurité, d’appartenance… Pour grandir, les besoins des enfants varient notamment selon leur âge, leur développement global, leur parcours ; leur prise en compte ne peut donc pas se faire pour tous de la même manière. La plupart des enfants arrivant dans une famille par adoption ont subi des carences diverses, plus ou moins importantes. Comment identifie-t-on, évalue-t-on les besoins spécifiques de chacun d’eux ? Comment y répondre de manière adaptée et quelles compétences parentales rechercher pour eux ?

Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil

 

Comprendre les vécus familiaux après une adoption internationale, derniers jours de l’enquête !

Une étude pour mieux comprendre les vécus familiaux après une adoption internationale.

L’équipe de chercheurs remercie chaleureusement les adhérents d’EFA qui ont répondu en nombre à l’enquête sur les vécus adoptifs familiaux. Ils représentent près de la moitié des participants. Grâce à vous, les objectifs d’inscription sont atteints et les premiers résultats seront présentés lors du 6e congrès international ICAR qui a lieu en juillet à Montréal. En conséquence, l’accès aux questionnaires sera clôturé à dater du 8 juin ; certains parents et ados déjà inscrits n’ont cependant pas encore terminé leur questionnaire. Il vous reste une semaine pour que vos réponses soient prises en compte. Les familles adoptives (parents et adolescents adoptés) sont invitées à participer à cette étude, menée par des universitaires et des médecins de plusieurs Consultations adoption (COCA), avec le soutien actif d’Enfance & Familles d’Adoption (EFA), du Mouvement pour l’adoption sans frontières (MASF) et des organismes autorisés pour l’adoption (OAA).

Attention, plus que quelques jours pour remplir les questionnaires !

Nous ne manquerons pas de vous informer des résultats et publications qui en découleront. D’autres travaux de recherche sont envisagés par l’équipe de Ste Anne à l’automne et devant l’amplitude de votre participation, d’autres sollicitations sont à prévoir.

Merci à tous
Dr Odile Baubin et Jacques Vaugelade

Mission de l’AFA en Haïti

Une délégation de l’Agence française de l’adoption (AFA) s’est rendue en Haïti du 15 au 21 avril 2018. L’objectif de cette mission était de présenter la directrice générale de l’AFA, Mme Girault, aux principaux partenaires de l’adoption internationale dans ce pays, de renforcer la coopération entre l’AFA et l’Institut du Bien-Être social et des Recherches (IBESR) et de comprendre les enjeux de la protection de l’enfance en Haïti. La délégation a pu évoquer avec les acteurs locaux les difficultés qu’ils rencontrent aux différentes étapes de la procédure d’adoption internationale.

Lire le compte rendu de cette mission.

Du 3 au 10 avril 2018, EFA a également effectué une mission d’observation en Haïti, financée par la Mission de l’adoption internationale (MAI). Cette mission fera l’objet de deux articles dans la revue Accueil (n° 187, en juin, et n° 188 en septembre).

Examiner la situation des enfants placés à l’ASE : état des lieux

Examiner la situation des enfants placés à l’ASE : état des lieux

Suite à l’impulsion donnée par le rapport Gouttenoire et la loi du 14 mars 2016 concernant le « projet pour l’enfant » et l’examen de la situation des enfants placés à l’Aide sociale à l’enfance (ASE), l’Observatoire national de la protection de l’enfance (ONPE) vient de publier un état des lieux de la mise en place des commissions départementales chargées d’examiner la situation des enfants placés à l’ASE, pour un éventuel changement de statut. 79 départements sur les 102 ont répondu au questionnaire que leur avait été adressé.

Lire la suite

La protection de l’enfance au théâtre

La protection de l’enfance au théâtre

« J’ai pas l’temps, j’suis pas comme eux » : cette pièce de théâtre a été réalisée par Véronique Dimicoli à partir de la recherche par les pairs sur la transition à l’âge adulte après une mesure de protection.
Léna, Malik et Cosmina, trois jeunes placés par l’ASE, doivent devenir autonomes à leur 18 ans ! Nous suivons les parcours au sein de l’institution incarnée par un chœur depuis leur placement jusqu’à l’entrée dans leur vie d’adulte.
À voir à l’auditorium Miquel, 98 rue de Fontenay, 94300 Vincennes, le mercredi 9 mai.

En savoir plus

Le CNPE remet son premier rapport d’activité

Le CNPE remet son premier rapport d’activité

Mis en place par la loi du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfant, le premier rapport d’activité du Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE) vient d’être publié. Il comprend le rapport d’activité de chacune des 5 commissions, un point sur les avis et recommandations du CNPE et ses perspectives.

Monsieur le Président, passez à l’acte !

Le 16 avril, à la veille de son discours au Parlement européen, 51 associations – dont Enfance & Familles d’Adoption – ont sollicité le soutien du président de la République, Emmanuel Macron, à la directive européenne sur l’équilibre vie professionnel, vie privée des parents et des aidants. Cette directive comprend notamment des dispositions concernant le congé de paternité et le congé parent.

Lire la suite

Une nouvelle présidente pour le CNAOP

Le 11 avril, une nouvelle présidente a été nommée à la tête du CNAOP. Huguette Mauss, inspectrice générale des Affaires sociales, succède donc à André Nutte, chef de l’Inspection générale des Affaires sociales honoraire.

L’arrêté de nomination au CNAOP

 

Accueil n°186 vient de sortir : « Parents et enfants à distance »

Par nature, enfants et parents adoptifs ne sont pas d’emblée réunis. Il existe toujours un délai – parfois terriblement long – entre le jour où les futurs parents ou déjà parents (apparentés) et celui où ils sont réunis avec leurs enfants pour la vie… L’entourage, les institutions ne comprennent pas toujours qu’on puisse ainsi se sentir parents sans avoir encore rencontré son enfant. La « distance » entre les enfants et leurs parents peut survenir par la suite à différentes étapes de la vie : hospitalisation, pensionnat, parfois une nécessaire mise à distance entre enfants et parents…

Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil