EFA : Contribution aux états généraux de la bioéthique, lancés par le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) le 18 janvier 2018.

Le 28 février 2018 EFA a été auditionné par le Conseil Consultatif National d’Éthique sur deux points: l’évolution de la loi DE 2002 vers un accouchement sous le secret avec recueil de l’identité de la mère et la non utilisation de l’adoption dans le cadre de la Gestation pour autrui.

Lire la suite

Adoption et racisme… on ne peut qu’être triste ou révolté d’associer ces deux mots, mais le racisme, qui fait particulièrement la une des médias depuis de nombreux mois, est aussi présent dans le quotidien de certaines familles adoptives et il est important d’en parler. Peur de la différence, plutôt que racisme ? Peur de l’étrange, de l’étrangeté ? Peur de l’autre ? Pourquoi certains enfants ont-ils à subir des remarques désobligeantes, des discriminations qui parfois confinent au harcèlement ? Comment préparer les enfants et les aider à y faire face ? Et comment se préparer en tant que futur parent ? Comment réagit-on, en tant qu’adopté adulte ? Ce numéro fait une large place aux témoignages et s’appuie sur l’expérience et la réflexion de professionnels.

Bibliographie en ligne

Les auteurs des articles du dossier de ce numéro se sont appuyés sur de nombreuses ressources (rapports, études, écrits de professionnels, sources historiques…) que vous trouverez, avec bien d’autres références, dans cette bibliographie téléchargeable.

Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil

Le bulletin n°58 de la newsletter d’EFA vient de paraître.

– Les formations professionnelles d’EFA.
– Les fiches scolarité d’EFA : des ressources pour aider les parents.
– Adoptions illicites.
– Congé d’adoption : des modifications depuis le 1er juillet.
– Rapport de l’ONPE sur la situation en protection de l’enfance en 2020.
– Les enfants de Vercheny sur France 3 (documentaire).

Télécharger et découvrir les newsletter d’EFA

Un grave séisme est survenu le 14 août 2021 en Haïti, entrainant la mort de plus de 1000 personnes, de très nombreux blessés ou disparus et d’importants dégâts aux infrastructures. Le bilan ne cesse de s’alourdir dans ce pays où les conditions de survie de la population sont déjà dramatiques.

Au peuple haïtien, la fédération Enfance et Familles d’Adoption veut dire sa profonde tristesse et sa solidarité face à cette souffrance supplémentaire.

Nous pensons également aux personnes originaires d’Haïti, aux familles en attente d’apparentement ou ayant adopté en Haïti, aux Organismes Autorisés pour l’Adoption (OAA) et à l’Agence Française pour l’Adoption (AFA) qui travaillent dans ce pays de longue date, à tous ceux qui y ont des proches et qui se trouvent dans l’inquiétude.

Le bureau d’EFA

Enfance & Familles d’Adoption (EFA) souhaite rendre hommage à cette personnalité d’exception que fut le professeur Axel Kahn (1944-2021). Généticien, philosophe, humaniste, il portait sur les évolutions scientifiques et sociétales un regard éthique qui mettait en garde à la fois contre les risques des dérives et contre les immobilismes. S’il fallait, selon lui, « à tout prix éviter qu’une loi de bioéthique ne se transforme en un mode d’emploi des pratiques », une éthique qui n’évoluerait pas serait « étriquée ». Sur la filiation et la famille, il considérait que « ramener la spécificité de la famille humaine à sa dimension génétique est régressif ». Il célébrait « l’altérité irréductible » des enfants, quelle que soit la configuration familiale, et le nécessaire processus de « l’adoption réciproque, des parents par leurs enfants et de ceux-ci par les premiers ». « Les liens du sang ne sont pas là pour constituer le soubassement du développement conjoint des liens du cœur, ceux-ci doivent assumer d’être autonomes, ils le peuvent », écrivait-il dans la préface du Guide de l’adoption (Marabout, Hachette, 2014).

Axel Kahn nous a fait l’honneur de participer à une table ronde sur la famille et son évolution dans le cadre du congrès qui a célébré les 60 ans d’EFA en 2013. A ses proches, nous adressons nos condoléances les plus sincères.

Enfance & Familles d’Adoption, 6 juillet 2021

Inédit // ADOPTION INTERNATIONALE : TROIS MINISTRES INTERPELLÉS PAR LA VDA ET EFA POUR L’OUVERTURE D’UNE COMMISSION D’ENQUÊTE INDÉPENDANTE SUR LES ADOPTIONS ILLÉGALES DU PASSÉ

Devant la recrudescence des scandales liés aux adoptions internationales illégales, EFA et la VDA se sont unis pour demander à trois ministres la création d’une commission d’enquête indépendante et surtout la création d’un dispositif national d’accompagnement pour les adoptés et leurs familles.

Lire le communiqué de presse

Le constat sonne comme une évidence dans le monde de l’adoption : les fantômes des dérives du passé ressurgissent avec des personnes adoptées adultes qui dénoncent la régularité, la légalité, l’éthique avec lesquelles leur adoption a été réalisée il y a près de 40 ans. Face au fracassant silence de l’Etat français malgré 3 plaintes déposées en moins d’un an, c’est aussi le manque de moyens pour accéder aux origines qui est de plus en plus pointé. En 2021, aucune structure n’existe dans l’Hexagone pour répondre à cette demande croissante. C’est pourquoi les associations la Voix des Adoptés et Enfance et Familles d’Adoption, ont décidé de passer à la vitesse supérieure en demandant l’ouverture d’une commission d’enquête auprès de trois Ministres et la mise en place d’un dispositif national d’accompagnement pour les adoptés. Explications.

Lire la suite

Le bulletin n°57 de la newsletter d’EFA vient de paraître.

– Accueil n° 199 « Répondre aux questions des enfants ».
– L’adoption des enfants grands ou en fratrie : un guide EFA.
– Transfert de la tutelle des pupilles de l’État aux départements : EFA se positionne.
– Cnaop : parution du rapport 2020.
– Le roman de Renan : un documentaire à voir ou à revoir.
– Une histoire à soi : un documentaire d’Amandine Gay.

Télécharger et découvrir les newsletter d’EFA

Depuis le « Maman, est-ce que j’étais dans ton ventre ? » en passant par un « Papa, pourquoi est-ce que tu n’es pas noir comme moi ? », le sempiternel « Maman, à l’école on m’a dit que tu n’étais pas ma vraie mère, c’est vrai ? » jusqu’à un plus lointain « Est-ce que je pourrai retrouver mes parents de naissance ? », la vie des enfants adoptés – et de leurs parents – est jalonnée de questions. En écho à une question essentielle : « Pourquoi ai-je été abandonné ? », prélude à bien d’autres interrogations. Ces questions qui peuvent poindre à des moments où les parents s’y attendent le moins, et qui peuvent les désarçonner. Comment y répondre ? Il arrive que ce soit l’absence de questions qui pose question car on peut se sentir désemparé face à un enfant qui ne demande rien.

Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil

A la suite d’un jugement de délaissement parental de leurs deux parents, Killian et Sarah sont devenus pupilles de l’État. Désormais un conseil de famille des pupilles de l‘État, composé d’élus départementaux désignés par le président du conseil départemental et de personnes de la société civile (représentants associatifs et personnes qualifiées) nommées par le représentant de l’État dans le département, prend, avec le tuteur, les grandes décisions pour eux et met en œuvre leur projet de vie. Le préfet qui est le tuteur légal de ces enfants, prend toutes les mesures urgentes les concernant et gère leurs biens. Avec le conseil de famille, il est doté de tous les attributs de l’autorité parentale. Il doit également veiller à ce que le conseil départemental, gardien de l’enfant, fasse appliquer toutes les décisions prises pour eux par les organes de la tutelle. En devenant pupilles de l’État, Killian et Sarah bénéficient du statut le plus protecteur que l’État puisse leur offrir : des adultes, reconnus pour leurs compétences et leur complémentarité, vont définir leur projet de vie et vérifier sa mise en œuvre jusqu’à leur majorité ou leur permettre d’intégrer une nouvelle famille en consentant à leur adoption.

Lire la suite

Le rapport d’activité 2020 du CNAOP est désormais disponible.

En 2020 les agents du CNAOP ont été dans l’obligation de télétravailler alors qu’ils ne disposaient d’aucun moyen pour le faire. Le volume de son activité est par conséquent en baisse, les dossiers ne pouvant être consultés qu’au sein même des locaux du CNAOP. Il a été  communiqué l’identité du parent de naissance à 220 personnes en ayant fait la demande. Depuis 2002, 3360 personnes nées dans le secret de leurs parents de naissance  (ou croyant l’être pour 1218 d’entre eux) ont eu accès à l’identité d’au moins un de leurs parents de naissance par l’intermédiaire du CNAOP. En 2020, le CNAOP a traité 876 demandes écrites dont 796 demandes d’accès aux origines personnelles et 55 levées de secret et déclaration d’identité spontanées.

Télécharger le rapport d’activité (pdf).

EFA, La Voix des Adoptés et le Mouvement pour l’Adoption Sans Frontières se sont associés pour demander le vote, lors de la prochaine Assemblée plénière du CNPE, d’un avis réclamant la mise en place d’une commission d’enquête indépendante sur les pratiques illicites en adoption internationale.

Ces trois associations demandent également la création d’un dispositif national d’accompagnement des adoptés faisant une recherche des origines, et ce quelque soit leur lieu de naissance.

Lire l’avis.