L’AFA annonce la possibilité pour les candidats à l’adoption de s’inscrire sur des listes d’attente et de déposer au maximum trois pré-dossiers dans trois pays différents (en tenant compte des critères de chacun des pays). Cette nouvelle procédure est annoncée comme devant intervenir après l’été.

La possibilité de déposer plusieurs pré-dossiers s’inscrit dans la clarification qu’avait demandée EFA – qui avait informé ses adhérents que la constitution de plusieurs dossiers auprès de l’AFA était possible (sauf pour la Chine) et pouvait se faire en parallèle avec l’inscription sur la liste de candidature pour l’adoption d’un pupille de l’Etat.

Il faudra veiller à ce que lorsque l’un des pré-dossiers déposés débouche sur la possibilité de constituer un dossier, cela n’empêche pas de se maintenir sur les listes d’attente pour les deux autres pré- dossiers.

L’invitation de l’AFA à ce que les candidats s’inscrivent massivement sur les listes ne signifie en aucun cas que le nombre d’enfants proposés à l’adoption va augmenter en conséquence ! Rien ne laisse présager une augmentation du nombre d’adoptions, puisque ce sont les pays d’origine qui ont la maîtrise sur les enfants qu’ils décident de proposer à l’adoption (nationale puis internationale), et sur les pays d’accueil auxquels ils souhaitent les confier.

Il est à espérer que la gestion lourde de ces listes d’attente multiples (rappelons qu’il y a 28 000 personnes titulaires d’un agrément en cours de validité) ne va pas encore ralentir le traitement des dossiers et des projets de mise en relation, retardant par là des apparentements possibles.

Lors de ses rencontres avec les responsables de l’adoption internationale, que ce soit à l’AFA ou à la MAI (futur secrétariat- général de l’Autorité centrale), EFA demande que le système fonctionne dans l’intérêt des enfants, que l’énergie soit déployée pour obtenir et relayer une meilleure connaissance des enfants : Quels enfants attendent (âge, santé, conditions d’attente, fratries, etc.) ? Dans quelles proportions ? Combien d’enfants les pays d’origine souhaitent-ils confier à la France ? EFA a également demandé que soient constituées séparément des listes de candidats à l’adoption ayant un projet pour accueillir un enfant dit à particularité, pour lesquels l’AFA, comme les OAA, est sollicité par les pays.

Ces informations permettraient aux candidats à l’adoption d’évaluer leur projet en fonction des réalités, et d’évaluer les chances de voir leur démarche aboutir (donc de s’adresser à des OAA, ou de s’inscrire sur d’éventuelles listes d’attente en connaissance de cause).

Face à un réel risque d’engorgement bien supérieur à ce que l’on a pu connaître jusqu’à présent, et qui a suscité tant de critiques, EFA s’inquiète pour les perspectives d’adoption par les personnes actuellement en cours de procédure d’agrément.

Les autorités françaises par le biais de l’AFA, viennent d’informer que la Slovaquie n’acceptera plus de nouveaux dossiers de postulants à l’adoption tant que les dossiers en cours déjà dans ce pays (plus d’une vingtaine) n’auront pas été traités. Lire la suite

Les propos de Laure de Choiseul, directrice de l’Agence française de l’Adoption, sur Europe 1 le 5 juin ont pu laisser croire à nos adhérents qu’EFA aurait un rôle décisionnaire au sein de l’AFA et aurait par là cautionné l’ordre de traitement des pré-dossiers pour le Vietnam (sélection aléatoire devant huissier). Lire la suite

Communiqué

Le drame qui se déroule depuis de trop longs mois au Darfour ne peut qu’émouvoir et susciter de la colère, un désir de dire « stop » dans les actes. Ces derniers jours, un communiqué de l’association « l’archedezoé » pour sauver des enfants du Darfour a été largement diffusé sur plusieurs groupes de discussion, dont celui d’EFA. Cette association se propose de faire accueillir puis adopter 10000 enfants du Darfour de moins de 5 ans par des familles en France et dans d’autres pays.

Lire la suite

15 Mai 2007 : l’Autorité centrale burkinabè a informé l’AFA que son quota de dossiers pour 2007 était atteint et qu’elle ne pouvait donc plus recevoir de nouveaux dossiers pour cette année. Lire la suite

Communiqué

Entre promesses imprudentes et attentes exacerbées : un paysage peu lisible dans un contexte difficile

Sur l’Agence Française de l’Adoption

EFA a été, et reste, un relais vigilant des difficultés rencontrées par les familles depuis la création de l’AFA. Quelques exemples concrets : EFA fait remonter les difficultés de mise en place des correspondants, apportant des exemples concrets de non-réponses, tentatives de dissuasion, etc..

Lire la suite

michou

Enfance & Familles d’Adoption est partenaire du film « Michou d’Auber » du réalisateur Thomas Gilou, qui sortira en salle le 28 février 2007.

Dans la période troublée des « événements d’Algérie », Messaoud, 9 ans, enfant maghrébin d’Aubervilliers, est placé dans une famille d’accueil dans le Berry au début des années 60.

Gisèle, la femme chez qui il est placé, va dissimuler sa véritable identité aux yeux de la population de son village mais également de son mari Georges, ancien militaire.

Lire la suite

Kenya : ratification le 12 février 2007 (entrée en vigueur le 1er juin 2007)

Rép. Dominicaine : ratification le 22 novembre 2006 (entrée en vigueur le 1er mars 2007)

Mali : ratification le 2 mai 2006 (entrée en vigueur le 1er novembre 2006)

Belize : ratification le 20 décembre 2005 (entrée en vigueur le 1er avril 2006)

Chine : ratification le 16 septembre 2005 (entrée en vigueur le 1er janvier 2006)

Belgique : ratification le 26 mai 2005 (entrée en vigueur le 1er novembre 2005)

Hongrie : ratification le 6 juin 2005 (entrée en vigueur le 1er août 2005)

Application d’une ratification ou d’une adhésion (qui emporte les mêmes effets) :

Malte : 1er février 2005
Azerbaïdjan : 1er octobre 2004
Madagascar : 1er septembre 2004
Turquie : 1er septembre 2004
Thailande : 1er aout 2004
Uruguay : 1er avril 2004
Portugal : 1er avril 2004
Guinée : 1er février 2004

Voir également notre page sur la Convention de La Haye

Le 23 novembre 2006, la maison d’une famille résidant en Alsace et deux maisons avoisinantes ont été souillées par des inscriptions racistes, ainsi que par des croix gammées. En juin 2004, cette famille avait déjà été visée de façon tout aussi infamante. Il y a un mois, un de leurs deux enfants a été pris à partie par d’autres enfants et a été l’objet de violences. Lire la suite

enfantoublie

Depuis de nombreuses années, EFA,
plus particulièrement son service
Enfants en Recherche de Famille,
se préoccupe du sort des « enfants oubliés », ici, en France : pupilles
de l’État sans projet familial, enfants sous tutelle d’État, enfants en situation de délaissement manifeste.

Malgré les nombreuses sollicitations d’EFA, les dispositifs nécessaires peinent à se mettre en place.

Lire la suite