MARINOPOULOS Sophie, De l’une à l’autre, Editions Hommes et Perspectives, 1997 Psychologue clinicienne, Sophie Marinopoulos se penche longuement sur l’histoire et le cas de ces mères qui “abandonnent”. Cette pratique est tellement honnie dans notre société que notre fédération a beaucoup oeuvré, au sein du Conseil supérieur de l’Adoption, pour que le mot abandon soit remplacé par “remise en vue d’adoption” dans les textes de loi, termes jugés plus positifs pour l’enfant. Or Sophie Marinopoulos, à partir de son expérience professionnelle, plaide pour une reconnaissance de cet abandon, non par provocation mais par nécessité. Nécessité pour les parents qui posent cet acte, pour l’enfant qui naît à travers cet acte, et pour toute la cohérence de la filiation adoptive. S’appuyant sur sa connaissance d’autres pratiques culturelles autour du “don d’enfant” – en Polynésie, Australie, Nouvelle-Zélande – , elle réclame la mise en place d’une véritable politique d’accompagnement des parents ayant un projet d’abandon, sans laquelle il n’y a pas de construction possible.

https://www.amazon.fr/lune-%C3%A0-lautre-grossesse-labandon/dp/2911616162