Fabienne Loodts

Nous avons tous un démon caca en nous, c’est notre face sombre, notre ombre négative. Un choix s’impose : se laisser envahir et donner à ce démon notre vie à gouverner, ou apprivoiser, le dompter et vivre avec lui en le rendant inoffensif.

https://www.decitre.fr/livres/les-demons-caca-9782930223629.html

Andréa Bescond, Mathieu Tucker

Coucou ! Nous nous appelons Thomas, Noémie, Jade et Sam… Nous avons à peu près ton âge et nous aimerions partager avec toi des petites expériences de vie. Cela te permettra d’en parler avec les adultes qui s’occupent de toi, d’exprimer tes émotions, de raconter à ton tour ce que tu vis à l’école ou à la maison…  » Quand j’ai joué mon spectacle Les Chatouilles, j’ai rencontré beaucoup de personnes qui s’interrogeaient sur la manière de parler à leurs enfants de la violence, mais sans savoir comment faire.
Cela m’a donné l’envie de créer, avec Mathieu Tucker, un ouvrage ludique et joyeux qui ouvre le dialogue entre les petits et les grands.  » L’autrice : Andréa Bescond Danseuse, comédienne, scénariste et réalisatrice, Andréa Bescond mène une carrière artistique aussi brillante qu’éclectique. Après avoir collaboré avec les meilleurs chorégraphes et dansé sur de nombreuses scènes, elle fait ses premiers pas au théâtre en 2009 avec Les 39 marches.
En 2014, elle écrit Les Chatouilles ou la danse de la colère, mise en scène par Eric Métayer. La pièce reçoit plusieurs prix prestigieux dont le Molière 2016 du  » Seul/e en scène  » . Cette pièce, qui raconte les violences sexuelles qu’elle a subies enfant, est adaptée au cinéma par elle et Eric Métayer en 2018 (César de la meilleure adaptation 2019). Depuis qu’elle est sortie du silence lié à ce traumatisme, Andréa se bat pour faire entendre la voix des plus fragiles et lutter contre les violences faites aux enfants.
 » Et si on se parlait ?  » est le premier livre qu’elle leur adresse directement. L’illustrateur : Mathieu Tucker Illustrateur, graphiste et directeur artistique, Mathieu Tucker est diplômé de l’école des Arts décoratifs de Paris.

https://www.decitre.fr/livres/et-si-on-se-parlait-le-petit-livre-pour-aider-les-enfants-a-parler-de-tout-sans-tabou-3-6-ans-9791033907626.html

 

Dominique de Saint-Mars

Max ne comprend pas pourquoi son copain Jérémy est souvent violent. Un jour, il découvre qu’il est maltraité par son père…
Une histoire de Max et Lili pour apprendre que la maltraitance, c’est la violence répétée sur un plus petit. Un enfant battu, humilié ou délaissé ne peut pas se défendre.
Si on découvre sa souffrance, il faut le persuader d’en parler, pour qu’on puisse le protéger et aider sa famille.
LA LOI PUNIT QUICONQUE N’AIDE PAS UNE PERSONNE EN DANGER, SPÉCIALEMENT UN ENFANT.

https://www.babelio.com/livres/Saint-Mars-Jeremy-est-maltraite/261611

 

 

C’est un film social sur les enfants placés, sujet peu abordé au cinéma mais qu’un documentaire effrayant, diffusé il y a deux ans par France 3, avait mis sous les yeux des Français. On le doit à Nessim Chikhaoui qui, avant de faire du cinéma, fut pendant dix ans éducateur spécialisé auprès de jeunes placés en Maison d’Enfants.

Dans ce film, le mot « foyer » prend son sens le plus pur Et ce même si les adolescents qu’il accueille viennent de contextes familiaux les plus durs. Leurs fêlures se manifestent chez l’une par des comportements autodestructeurs, chez l’autre par le mutisme, chez un troisième par le somnanbulisme, chez tous par une forme de désespoir lucide. « Vous n’avez pas de rêves ? » leur demande un éducateur. « Si, quand je dors ! » répond l’un des ados en éclatant de rire à table, dans un de ces moments collectifs où le film est à son meilleur.

Quant à l’équipe d’éducateurs elle est composée de profils, de caractères, d’âges très différents afin que les enfants aient plusieurs types d’adultes face à eux. Placés embrasse la face claire de l’aide sociale à l’enfance, dans sa banalité héroïque. Mais ce n’est pas un film sucré ou naïf. On sent bien que ces ados vivent toujours dans l’inconnu de l’avenir et c’est aussi pour cette ombre que ce film délicat vise juste.

https://le-pacte.com/france/film/places

 

 

Actes du colloque Séparation, attachement, création de liens dans la famille adoptive, Enfance & Familles d’Adoption, 2006

Les familles adoptives ont à faire avec l’histoire de l’enfant et la constitution des liens entre parents et enfant est notamment tributaire de son système d’attachement. Il s’agit de mieux comprendre le processus de construction des liens en appréhendant toute sa dimension psychologique et symbolique mais aussi sa traduction dans la réalité (notamment en droit). Cela devrait permettre aux professionnels qui œuvrent dans le cadre de l’adoption de mieux déceler d’éventuelles difficultés, chez les enfants et chez les parents, et de proposer un accompagnement adapté.
Les différentes approches théoriques dans le domaine de la psychologie (cognitives, comportementalistes, théories de l’attachement) et de la psychanalyse offrent des perspectives et des éclairages complémentaires sur la préparation des parents et des enfants à l’adoption, l’accompagnement des familles et la prise en charge éventuelle. Dans cette optique, EFA a organisé, en juin 2006, une journée de réflexion animée par des spécialistes, des chercheurs et des acteurs de terrain, pour les professionnels de l’enfance, travailleurs sociaux, thérapeutes et étudiants.

https://www.adoptionefa.org/boutique/separation-attachement-creation-de-liens-dans-la-famille-adoptive/

SZEJER Myriam, Le Bébé face à l’abandon. Le Bébé face à l’adoption, Albin Michel, Collection : La cause des bébés, 2000

Pour mieux comprendre la situation des bébés abandonnés puis adoptés et celles de leurs parents de naissance ou adoptifs, en France ou à l’étranger, juristes, historiens, anthropologues, psychanalystes, pédopsychiatres, sages-femmes, assistantes sociales, pédiatres, obstétriciens et psychologues apportent ici leur contribution au débat.

https://www.decitre.fr/livres/le-bebe-face-a-l-abandon-le-bebe-face-a-l-adoption-9782226110343.html

RYGAARD Niels Peter, L’enfant abandonné – Guide de traitement des troubles de l’attachement, éditions de Boeck, nelle ed. 2007

Les compétences sociales et émotionnelles d’un enfant se construisent lors des premières années de l’attachement. Pour 3 à 5 %, des enfants cependant, ce processus est perturbé par des carences précoces, des parents dysfonctionnels, un manque de soins. Les problèmes des jeunes qui souffrent de troubles graves de l’attachement sont nombreux : manque d’adaptation sociale, relations brèves et superficielles, comportements agressifs, violents et criminels, maltraitance envers les autres et perturbations de la vie familiale, etc.Niels Peter Rygaard, auteur de ce guide de thérapie, travaille depuis 25 ans avec des jeunes souffrant de troubles graves de l’attachement, ainsi qu’avec leurs familles. Cet ouvrage est destiné principalement aux psychologues, pédopsychiatres et psychothérapeutes. Il s’adresse également aux éducateurs et intervenants sociaux, de même qu’aux parents, enseignants et familles d’accueil.

https://www.decitre.fr/livres/l-enfant-abandonne-9782804156053.html

PÉRIER Florence et BROMET-CAMOU Michèle, La désadoption : Une famille pour Hugo ? L’Harmattan, 2008

Accrochée au témoignage de Florence Périer, mère adoptive d’Hugo, Michèle Bromet-Camou, psychologue clinicienne et psychothérapeute familiale, propose une analyse des dysfonctionnements relationnels et institutionnels qui invite le lecteur à suivre les processus qui vont inéluctablement conduire de l’adoption à la désadoption.

https://www.decitre.fr/livres/la-desadoption-9782296048744.html

NOËL Louise, Je m’attache, nous nous attachons – le lien entre un enfant et ses parents, Science et culture (Montréal), 2004

L’objectif du livre est de faire connaître la théorie de l’attachement à ceux qui s’occupent de jeunes enfants dans le quotidien. Cet ouvrage s’adresse aux parents, aux futurs parents, aux parents adoptifs et aux parents d’accueil, aux enseignants et aux intervenants.

https://www.decitre.fr/livres/je-m-attache-nous-nous-attachons-9782890923355.html

NEWTON VERRIER Nancy, L’enfant adopté : Comprendre la blessure primitive, de Boeck, réed. 2007

L’enfant adopté est un livre qui pourrait révolutionner la façon de penser l’adoption. En appliquant les données de la psychologie prénatale et périnatale et celles sur l’attachement, la création du lien et la perte, il détaille les effets de la séparation des enfants adoptés d’avec leur mère de naissance. De plus il donne à ces enfants, dont la souffrance a longtemps été méconnue ou mal comprise, la validation de leurs sentiments ainsi qu’une explication à leurs comportements. L’éclairage qui est ici donné aux expériences d’abandon et de perte contribuera non seulement à l’apaisement des adoptés, de leurs familles adoptives et de leurs mères de naissance, mais apportera compréhension et encouragement à ceux qui se sont sentis abandonnés dans leur enfance.

https://www.decitre.fr/livres/l-enfant-adopte-9782804155896.html