Articles

Disparition d’Antoine REBÉLO, une grande figure d’EFA

C’est en lisant dans un bulletin paroissial que l’on recherche des familles d’accueil bénévoles de week-end pour des enfants placés dans une institution du Val d’Oise, qu’en 1973, Antoine et Janine REBÉLO se portent volontaires pour parrainer un enfant. Mais c’est tout autant pour que la parole de cet enfant soit entendue, alors qu’il ne souhaite pas retourner auprès d’une mère maltraitante, que commence leur engagement pour la promotion du parrainage au sein de l’association des Foyers Adoptifs Internationaux (FAI), poursuivi à partir de 1978 par la création de l’association « Un Enfant Une Famille », dont Antoine est le 1er Président.

A la recherche de familles de parrainage pour des enfants placés et privés de famille, Antoine et Janine REBÉLO s’inquiètent aussi des pupilles de l’Etat non placés en vue de leur adoption, comprenant très vite qu’une recherche doit être effectuée au-delà de leur département pour trouver des familles prêtes à accueillir ces nombreux enfants : tous les conseils de famille connaissaient cette difficulté.

En 1980, la Fédération Nationale des Foyers Adoptifs (FNFA) fusionne avec les Foyers adoptifs internationaux (FAI), dont les buts sont convergents, pour conduire à la création d’Enfance & Familles d’Adoption (EFA) : c’est le lieu idéal pour un service visant à donner un cadre sécurisant à tout enfant privé de famille en raison de ses particularités.
Ainsi naît, en 1981, au sein de la fédération EFA, « Enfant en Recherche de Famille » (ERF), service  destiné à rapprocher des enfants dont les caractéristiques rendent leur adoption complexe et des candidats en capacité de les adopter ou de s’engager définitivement auprès d’eux.

Tout en œuvrant au sein d’« Un Enfant, Une Famille » dont ils passeront les rênes dans les années 2010, Antoine et Janine REBÉLO assureront, à tour de rôle et pendant dix-huit ans la responsabilité du service ERF avec le titre de vice-président EFA pour l’enfance délaissée.

Quarante ans plus tard, ERF, reconnu officiellement par le Ministère de la Famille, existe toujours et les professionnels font appel à ce service pour évaluer les possibilités de mener à bien un projet d’adoption pour un enfant dit « à besoins spécifiques » et pour rechercher, parmi les familles accompagnées vers un projet « différent », celles qui répondront aux attentes précises de cet enfant. Chaque année, ERF reçoit une soixantaine de dossiers de pupilles de l’Etat et met tout en œuvre pour présenter aux services sociaux demandeurs au moins une famille pour chacun d’eux.

Depuis 1981, plus de 500 enfants ont trouvé une famille grâce à l’action d’ERF et 38 correspondants ERF œuvrent dans les associations départementales EFA pour continuer l’action impulsée par  Antoine et Janine REBÉLO.

Au nom de tout le mouvement EFA, merci Monsieur REBÉLO pour avoir porté la parole des enfants délaissés.


Toute nos pensées se tournent vers son épouse, Janine, infatigable complice d’Antoine et vers sa famille. Nous leur présentons nos sincères condoléances.

Les Adopté.e.s se réapproprient la narration.

La première édition du MOIS DES ADOPTÉ.E.S, qui se déroulera entre la France, la Suisse, le Québec et la Belgique en novembre 2018, est un événement inédit dans le monde francophone. Pensé sur le modèle du «National Adoption Awareness Month», instauré dans les pays anglo-saxons depuis 30 ans, cet évènement s’inscrit dans la perspective d’une libération de la parole des personnes adoptées, et d’une prise de conscience générale sur ce sujet encore trop méconnu.

Lire la suite

EFA a participé à la rencontre européenne des associations de familles adoptives les 20 et 21 octobre 2017 à l’invitation de Coordinamento CARE à Turin. Les intervenants étaient : pour l’Italie, Coordinamento CARE représentée par Monya Ferritti (présidente) ; pour la France, EFA représentée par Nathalie Parent (présidente) et Claire Lecuir (membre du conseil d’administration) ; pour l’Espagne, CORA (Coordinadora de Asociaciones de Adopción y Acogimiento) représentée par Benedicto Garcia (président).

Créée par une mère adoptive atteinte d’un handicap moteur, Parhandifféremment est une association destinée aux candidats à l’adoption présentant un handicap (moteur ou sensoriel) ou atteints d’une maladie invalidante. Son objectif est de préparer au mieux les adhérents à la procédure d’adoption ainsi qu’à la parentalité adoptive et de les aider à définir un projet réaliste en tenant compte de leurs limites.

Facebook     Site internet