Lorsque l’enfant arrive, les parents sont souvent déconcertés par ses réactions face au jeu : difficulté à capter son attention, refus de contacts, réactions de fuite, violentes ou agressives, incompréhension ou refus des règles de jeu, incapacité à participer à une activité qui semble adaptée… Or le jeu est indispensable à la vie : Il mime les situations de la vie réelle, permet les succès et les échecs, apprend à entrer en relation, développe l’imagination et la créativité… Comment s’adapter au rythme de l’enfant et utiliser ses capacités à jouer – et celles du ou des parents – pour favoriser la création du lien et la notion de plaisir ? Quelles sont alors les règles du jeu à respecter ? Comment entrer dans le jeu et avec quels outils ?

Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil

En ces temps d’enfermement, il est nécessaire de trouver des pistes d’envol, des chemins d’évasion. Par l’imaginaire, nous pouvons sortir par les fenêtres, nous inventer d’autres vies. En nous racontant, nous pouvons mettre des mots sur des sensations, des émotions.
Vos projets d’adoption sont eux aussi en suspens, vos vies sont bousculées, il n’est plus possible de participer à des activités …

Pour toutes ces raisons, parmi d’autres, les associations Enfance & Familles d’Adoption et Écritures colombines vous lancent un défi d’écriture !

Lire la suite

Suite aux annonces du président de la République et du premier ministre demandant à ce que le télétravail soit privilégié,  nos bureaux resteront fermés jusqu’au 2 juin. Vous pouvez continuer à nous joindre mais de préférence par mail.

Le courrier sera ramassé une fois par semaine et les commandes seront traitées à ce moment là. Il peut par conséquent y avoir du retard dans l’envoi de celles-ci.

C’est en restant solidaire et en respectant les consignes qui nous sont données que nous continuerons à faire face à cette pandémie.

Nous avons une pensée pour tous ceux qui sont touchés par ce virus ainsi que pour les parents qui doivent encore attendre pour pouvoir rejoindre leur enfant.

Prenez soin de vous et de vos proches dans le respect des mesures prescrites par les autorités.

Depuis plusieurs mois la situation à Haïti s’est fortement dégradée. En novembre, un couple de postulants qui venait d’arriver à Port au Prince pour la période de socialisation a été assassiné. L’insécurité est telle que l’IBESR, autorité centrale haïtienne, et la Mission de l’adoption internationale ont décidé début 2020 que les adoptants dont les procédures étaient terminées, rencontreraient leur(s) enfant(s) en Guadeloupe et ne se rendraient plus à Haïti, leur sécurité ne pouvant être garantie.

Lire la suite

En novembre 2019, la Cour de cassation a posé au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), à la demande du père d’un enfant né d’un accouchement sous le secret, à propos des articles 351 et 352 du Code civil. Selon le premier de ces textes, un enfant dont la filiation n’est pas établie ne peut être placé en vue de l’adoption « moins de deux mois après son recueil », soit par l’ASE en vue de son admission en qualité de pupille de l’État soit, beaucoup plus rarement, par un OAA. Selon le second, ce placement, une fois effectué, « fait échec à toute reconnaissance ».

Lire la suite

Le Conseil national de la protection de l’enfance a publié son rapport d’activité 2019.
Depuis 2017, le CNPE a adopté 44 avis et communiqués, dont quatre sur saisine du Gouvernement, huit à l’initiative du bureau et 32 dans le cadre du travail des cinq commissions, selon le programme de travail adopté par l’Assemblée plénière chaque année.
Parmi ces cinq commissions, la commission «Adoption» a travaillé sur l’agrément et l’apparentement suite à la saisine du Gouvernement sur le fonctionnement des conseils de famille des enfants pupilles de l’Etat.

Lire la suite

L’arrivée d’un enfant vient bousculer l’équilibre de tous les couples. Pour les couples qui ont adopté ou vont adopter un enfant, ce « bousculement » s’inscrit plus tôt : la préparation du projet et la nécessaire réflexion sur les limites peuvent mettre au jour des différences profondes. Lorsque l’enfant arrive, le couple a pu traverser, déjà, des moments difficiles : la longue attente et, par la suite, de possibles problèmes d’intégration, d’attachement de l’enfant, ou de santé. Chaque couple vit ces étapes à sa façon. Les uns en sortiront renforcés, d’autres seront mis en difficulté. On peut aussi adopter un enfant seul, rencontrer par la suite un conjoint et poursuivre l’aventure en couple. Il arrive aussi qu’un enfant voie ses parents se séparer.

Feuilletez et commandez ce numéro en ligne.

Présentation la revue Accueil.

 

 

 

EFA, l’UNAF et la FNADEPAPE ayant exprimé des avis concordants, ont souhaité co-signer une tribune afin de dénoncer les propos choquants et les préconisations inadaptées exprimés dans le rapport sur l’adoption remis les deux parlementaires, Mesdames Limon et Imbert,  le 14 octobre à Monsieur Adrien Taquet.

De son coté, le CNPE saisi sur le sujet par Adrien Taquet a rendu un avis centré sur les besoins de l’enfant.

Lire la suite

Un couple de Français tué à Haïti

Un couple de candidats à l’adoption originaire d’Ardèche a perdu dramatiquement la vie en Haïti fin novembre. Ils allaient faire la connaissance de deux enfants pour les adopter.  Ce couple était membre actif de son association départementale EFA et cette tragédie a provoqué une très grande tristesse  dans le monde de l’adoption. EFA compatit à la douleur des familles et pense aux enfants restés là-bas. 

Haïti connait depuis plusieurs mois un climat de grande insécurité et le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères a donné des instructions pour qu’aucune nouvelle famille ne se rende à Port-au Prince jusqu’à nouvel ordre. EFA est attentif aux décisions qui pourront être prises en accord avec les autorités haïtiennes pour assurer la protection des personnes, enfants et futurs adoptants afin que les procédures en cours puissent être menées à leur terme et permettre aux familles d’être réunies.

Les formations proposées par EFA

Organisme de formation professionnel (agréé sous le N° 1175 351 7675), la fédération Enfance & Familles d’Adoption propose une palette diversifiée de formations en direction de deux publics : les professionnels et autres acteurs intervenant dans le processus d’adoption d’enfants, en France ou à l’étranger et toute personne s’engageant ou déjà engagée dans une procédure d’agrément ou ayant déjà accueilli un enfant (post-adoption).

Ces formations, assurées à Paris ou en province, couvrent les différents aspects, administratifs, juridiques, médicaux, psychologiques et sociologiques, de l’adoption nationale et internationale. Elles sont assurées par une équipe de formateurs professionnels et peuvent être prises en charge au titre de la formation professionnelle continue.

EFA est à votre disposition (services adoption, organismes autorisés pour l’adoption, associations, etc.) pour organiser avec vous un module adapté à vos besoins (à partir de 8 participants).

 

Les formations aux professionnels

Les formations aux candidats à l’adoption et familles adoptives

Les formations à la demande