Sujet difficile à aborder, sans doute parce qu’il heurte nos cœurs et nos consciences : la violence et la maltraitance que les enfants ont pu subir avant leur adoption. Pourtant, il est essentiel de tenter de comprendre et de mesurer leurs répercussions sur l’enfant, sur la vie de toute la famille, sur sa relation aux autres, son estime de lui et, surtout, pour repérer les moyens d’en prévenir les conséquences. Qu’entend-on par « maltraitance » ? La négligence n’est-elle pas une maltraitance qui ne dit pas son nom ? Quels sont les effets possibles de la maltraitance sur un enfant aux plans psychique, affectif, neurologique et cognitif ? Comment accompagner, prendre en charge les traumatismes visibles ou non d’une maltraitance passée ? Comment mener l’enfant vers une confiance en la vie, comment le mettre sur une voie de résilience ?

Feuilletez et commandez ce numéro

Le revue Accueil

 

En France, entre 1979 et 2019 :

— 1300 enfants ont été adoptés en Ukraine,
— 4900 en Russie,
— 3350 en Roumanie,
— 2060 en Pologne,
— 34 en Biélorussie,
— auxquels on pourrait ajouter les enfants venus de Hongrie et des pays baltes.

C’est dire si les familles adoptives françaises sont nombreuses à se sentir concernées par ce qui se déroule en ce moment, avec la guerre en Ukraine et les réfugiés qui affluent dans les pays voisins. Adopter à l’étranger, c’est inscrire l’histoire de nos familles dans des destinées communes qui englobent et dépassent la somme des histoires individuelles ; des événements dramatiques comme ceux que vivent actuellement les habitants de cette région d’Europe viennent nous le rappeler. À cela s’ajoute le fait qu’une guerre proche de notre territoire ne peut manquer d’interroger tous les enfants, quels qu’ils soient

Lire la suite

Le bulletin n°61 de la newsletter d’EFA vient de paraître.

— Accueil n° 201 « L’autonomie : un formidable défi ! »
— Projet pour l’enfant – Les alternatives à l’adoption plénière : une nouvelle formation d’EFA
— Proposition de loi visant à réformer l’adoption
— Accompagner la recherche des origines : le projet Racine
— L’adoption internationale en France en 2021
— Placés de Nessim Chikhaoui

Télécharger et découvrir les newsletter d’EFA

Retrouvez aussi : l’actualité de l’adoption, nos manifestations, formations, publications et prises de position, ainsi que nos comptes Facebook et Twitter

C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès brutal de Monsieur George Labazée survenu le 4 février.

Député, conseiller régional puis sénateur des Pyrénées-Atlantiques, il a été président de son conseil général. C’était une figure bien connue d’EFA puisqu’il a présidé le Conseil supérieur de l’adoption en 1983 puis a continué à y siéger jusqu’en 2016. Membre du Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE) depuis janvier 2017, il en a été nommé vice-président en février 2020.

Ancien instituteur, Georges Labazée était très engagé dans la cause des enfants. Homme d’une grande humanité, passionné, très à l’écoute, il a su animer, dynamiser le CNPE et porter sa voix auprès du gouvernement. Il gardait un intérêt particulier pour les questions touchant à l’adoption.

EFA présente toutes ses condoléances à sa famille et à ses proches.

 

Le rapport de la mission La parole aux enfants intitulé : « A (h)auteur d’enfants » a été remis le 20 novembre par  Gautier ARNAUD-MELCHIORRE à Adrien TAQUET Secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé  sur les droits des enfants confiés.

Il est en ligne depuis le 5 janvier sur le site du ministère de la solidarité et de la santé (pdf).

Sans démagogie, ce rapport porte la parole des enfants et des jeunes de l’Aide Sociale à l’Enfance sur leur parcours et leur accompagnement. Gauthier ARNAUD-MELCHIORRE a entendu l’expression de plus d’un millier d’enfants dans leurs lieux de vie. Il a également rencontré les responsables des institutions et d’associations dont EFA. Les bonnes pratiques y sont relevées sans occulter les mauvaises et l’insuffisance de personnel dans les services ASE est clairement pointée du doigt ainsi que le manque criant d’éducateurs spécialisés dans les institutions.

Gauthier ARNAUD-MELCHIORRE fait de nombreuses préconisations de bon sens qui, si elles sont écoutées, permettront d’améliorer la vie quotidienne de nombreux enfants confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance.

Le bulletin n°60 de la newsletter d’EFA vient de paraître.

— Les formations professionnelles d’EFA en 2022
— Violence et maltraitance : appel à témoignages pour la revue Accueil
— L’accueil durable et bénévole : un autre statut pour accueillir un enfant
— Mise en place d’une commission d’enquête sur les adoptions illicites
— Proposition de loi relative à l’adoption
— Santé mentale des enfants : le droit au bien-être

Télécharger et découvrir les newsletter d’EFA

Appel à témoignage pour le prochain numéro 202 de la revue Accueil

Aujourd’hui, on parle à l’enfant adopté de son histoire première, de son abandon, avec des mots adaptés à son âge, à sa maturité et à sa situation ; on sait que l’histoire de la famille se tisse de la sienne et de celle des parents. On réfléchit beaucoup à ce « temps d’avant » si important, et l’on connaît mieux les effets des carences, du manque de soins, du délaissement, des difficultés d’attachement vécus par le tout-petit, in utero, puis dans ses premières années de vie. Qu’il soit né en France ou à l’étranger.

Pourtant, il est un sujet plus difficile à aborder, sans doute parce qu’il heurte nos cœurs et nos consciences : la violence et la maltraitance que les enfants ont pu subir avant leur adoption.

Lire la suite

Conduire son enfant au plus près de l’autonomie, lui donner de quoi voler de ses propres ailes semble bien être le but de l’éducation, l’ambition de tout parent. Mais l’enfant adopté n’a pas eu un début de vie classique : il a pu arriver dans sa nouvelle famille déjà âgé ou connaître des « attachements » difficiles, données qui peuvent rendre son autonomie plus complexe et plus longue à acquérir, à chaque période de son développement. Cette fameuse autonomie, réclamée très tôt par les uns, espérée – ou redoutée – par les autres, semble avoir une résonance particulière chez les parents adoptifs. Ce dossier explore cette question, aux différentes phases de vie de l’enfant adopté, de sa petite enfance à son adolescence, jusqu’à son statut de jeune adulte majeur.

Feuilletez et commandez ce numéro

Le revue Accueil

 

Le bulletin n°59 de la newsletter d’EFA vient de paraître.

– Accueil n° 200 « Adoption et racisme : parlons-en ! »
– Accueil n° 179 « La scolarité des enfants adoptés » : tiré à part mis à jour.
– Proposition de loi relative à l’adoption.
– La situation des pupilles de l’État au 31 décembre 2019.
– Avis du CNPE sur l’accès aux origines des personnes nées à l’étranger.
– Secrets & Lies de Mike Leigh.

Télécharger et découvrir les newsletter d’EFA

Épuisé depuis plusieurs mois ce numéro vient de faire l’objet d’un tiré à part qui reprend le dossier « La scolarité des enfants adoptés » (p. 12 à 43). La bibliographie du dossier (Pour aller plus loin) a été mise à jour.

La scolarité des enfants est au cœur des préoccupations de tous les parents. Les précieuses informations sur le parcours scolaire et la réussite des enfants adoptés apportées par l’étude sur le devenir des adoptés (2015) nous ont invités à revenir sur ce sujet et à ouvrir de nouveaux champs de réflexion. En croisant les apports des professionnels et les témoignages des parents, on découvre aussi des parcours parfois surprenants pour lesquels le temps et la qualité du dialogue engagé avec les enseignants sont des atouts de poids. Réfléchir à la façon d’aider les enfants à vivre le plus harmonieusement possible le temps de l’école peut sans doute amener à revisiter la notion de réussite scolaire elle-même.

Feuilletez et commandez ce numéro

La revue Accueil