L’Assemblée nationale a reconnu mardi 18 février 2014 la « responsabilité morale » de l’Etat dans la migration forcée dans les années 60 et 70 vers des départements ruraux de l’Hexagone de plus de 1.600 enfants réunionnais, dont certains attendaient ce geste pour « tourner la page ».

Lire la suite