Quelque 1 500 Français ont été adoptés au Sri Lanka pendant les années 1980, dont certains ont été victimes d’un trafic d’enfants. Devenus adultes, ils veulent connaître la vérité. « Envoyé spécial » a suivi Champika et Rohan, deux trentenaires dans leur quête d’identité.

Tous ne le savent pas, mais ils ont peut-être été victimes d’un trafic d’enfants. A l’époque, le flou juridique entourant les adoptions a permis à certains intermédiaires peu scrupuleux de s’enrichir. « Fermes à bébés », vols de nourrissons à la maternité… Certains ont même créé des « fermes à bébés » : des établissements dans lesquels des mères sri lankaises démunies ont été poussées à donner ou à vendre leur progéniture. Pire, certaines ont vu leur nouveau-né volé à l’hôpital. Devenus adultes, certains de ces enfants veulent aujourd’hui connaître la vérité, aussi difficile puisse-t-elle être. De la France au Sri Lanka, l’équipe d' »Envoyé spécial » a suivi deux trentenaires, Champika et Rohan, dans leur quête d’identité.

Un reportage de Nicolas Bertrand, Guillaume Marque et Marion Giraud

Voir sur Youtube