DELANNOY Cécile, Au risque de l’adoption, Editions La Découverte, 2e édition, 2006

Pour la plupart des parents qui adoptent aujourd’hui « l’enfant de sang » ou « l’enfant de cœur » (adopté) ne fera aucune différence. Pour autant cela signifie-t-il que ce sera pareil ? Quelques questions se posent.
L’auteur, elle-même mère adoptive et grand-mère, est allée à la rencontre de 178 adoptés, vivant chez leurs parents ou bien devenus grands et autonomes. Dans cette enquête, toutes les questions de l’intime – traces de vie, angoisses quant à l’avenir, « trahisons » possibles à l’égard des parents biologiques -, toute la vie d’avant est décortiquée par ces jeunes qui cherchent leur place.Du côté des parents, le propos est également de prendre pleinement leur place. Ils ne sont pas que les dépositaires d’une histoire qu’ils restitueront plus tard.

Savoir qu’une crise d’adolescence est banale (pas forcément les actes !) et que le fait de l’adoption va cristalliser les difficultés, c’est déjà prendre du recul. La deuxième partie de l’enquête scrute davantage l’influence du passé : Comment raconter sa vie ? De qui vient-on ? Qu’est-ce qui, dans tout cela, est valorisant ? Comment prendre place dans la famille si l’on n’y a pas été assigné par elle, et par là, gagner sa liberté d’exister ?

https://www.decitre.fr/livres/au-risque-de-l-adoption-9782707147912.html