« Couleur de peur : miel » : c’est ce que précisait, entre autres, le dossier de Jung au Holt, ce grand orphelinat américain de Séoul, en Corée, où il ne va rester que 2 mois, à l’âge de 5 ans. Miel. C’est aussi la couleur des cheveux des quatre autres enfants du couple belge qui l’adopte. De la vie à l’orphelinat aux premiers « ébats » sexuels de l’adolescence, en passant par diverses bêtises bien cachées à des parents à l’éducation sévère grâce à la complicité de son frère et de ses soeurs, Jung nous narre son enfance, pleine de questionnements sur le déracinement, de crises d’identité auxquelles s’ajoutent ensuite les problèmes classiques des adolescents. On entend souvent dire qu’une adoption, c’est comme une greffe, ça prend … ou pas. Jung, au travers de sa propre histoire, en nous racontant ses propres interrogations, nous montre que c’est beaucoup plus subtil et nuancé que ça.

https://www.amazon.fr/Couleur-peau-miel-Vol-1-JUNG/dp/2849469505