Le 16 juillet, Nathalie Parent, présidente d’EFA, et Marie-Hélène Delorme, vice-présidente d’EFA, ont rencontré deux représentantes du ministère de l’Éducation nationale. EFA a demandé une flexibilité dans l’application de la future mesure d’abaissement à 3 ans de l’âge d’instruction obligatoire. Les enfants adoptés, qui arrivent de plus en plus âgés, doivent pouvoir bénéficier d’un temps d’intégration familiale avant l’entrée à l’école. La sensibilisation des enseignants à la scolarité des enfants adoptés a été également discutée. EFA espère que ce dialogue riche et constructif va se poursuivre dans les mois à venir.

Retrouvez les actions d’EFA en faveur de la scolarité des enfants adoptés