DEVIGNES Anne, Fallait pas m’adopter, Éditions Vaillant, 2012

Anne Desvignes, mère de 2 filles « biologiques » et 4 enfants adoptés, témoigne du parcours heurté et douloureux de sa famille suite à l’adoption d’une fratrie de 3 enfants, arrivés assez grands de Colombie. Au fil des pages, on voit s’installer la difficulté relationnelle avec l’aînée de la fratrie et émerger les points de fragilité du côté des enfants comme de celui des parents : – Le vécu douloureux de cette fratrie qui n’a pas été révélé aux parents, l’absence de préparation des enfants à leur adoption, le conflit de loyauté évident de la « grande » envers sa mère de naissance et de la Tia de la famille d’accueil ; – Le manque de préparation des parents, complètement déstabilisés par la fureur de leur fille, une réflexion préalable insuffisante, notamment sur leurs limites et celles de la cellule familiale. En conclusion, l’auteur nous fait part de ses réflexions personnelles sur l’adoption d’enfants grands et d’une fratrie. Un récit édifiant malgré une rédaction peu fluide et la présence de nombreuses coquilles dans le texte.

https://www.decitre.fr/livres/fallait-pas-m-adopter-9782916986340.html