Archive d’étiquettes pour : Bande Dessinée

Noé, Théo et Maxime, trois copains inséparables, observent l’enterrement du père Gab. Ils font la connaissance de Rebecca, la petite-fille adoptive du défunt. Sous le charme, les trois garçons s’empressent d’accompagner Rebecca qui a décidé, sans l’aval de ses parents, de visiter la maison de son grand-père.  En pénétrant dans la maison, les enfants découvrent un lieu étrange, à l’abandon. Un vieux chat et un mainate y ont même été oubliés. Mais alors que le soleil couchant s’efface peu à peu derrière une bande de nuages, le mainate se met à gesticuler et hurler, prévenant les enfants d’un danger imminent.Parvenant à allumer la lumière, les enfants surprennent avec frayeur une ombre qui s’apprêtait à se jeter sur eux avant que l’éclairage salvateur ne la fasse fuir…

« Le passage », premier tome des Enfants d’ailleurs par Bannister et Nykko, s’est vu décerner le prix Jeunesse 2007, par un panel de jeunes lecteurs, au festival BD de Lyon.

Les enfants d’ailleurs (la série)

Guillaume Grimonprez et son épouse et lui ont adopté deux enfants en Colombie en 2009 et 2012, qui touts les deux environ 4 ans au moment de leur adoption. Une expérience tellement enrichissante et émotionnellement forte pour Guillaume qu’il a souhaité d’en faire une bande dessinée. Pensant à l’origine ne la réaliser que pour ses proches, il a finalement décidé de la livrer en feuilletons sur le web. Suivi par un public de plus en plus nombreux, il a décidé de la publier.
On retrouve dans cet album agréable et plein d’humour, de nombreux aspects qui parleront à tous : la rencontre, l’instauration des premiers liens, les états d’âme du papa que sa petite fille a du mal à investir, les réactions de l’aîné, les questions « triviales » du quotidien, l’évolution de la famille…

http://guillaume-grimonprez.fr/adoptions

Mon Album d’Adoption,
Le Dauphin Blanc, nouvelle édition 2010

Complètement remodelé, cet album pour bébé adopté est dorénavant tout en couleur, en plus grand format et avec une reliure recouverte. Tous les dessins ont été réalisés aux crayons de couleurs par l’auteur elle-même, des fonds de page jusqu’aux plus petits détails. De plus, deux feuilles d’autocollants agrémentent l’album. Relié + spirale.

Tant espéré, tant attendu,
Hachette Littérature, Coll. Albums, 2000 ISBN : 201390794X
Illustré par Rébecca Dautremer, un album de souvenirs quel que soit l’âge de l’enfant adopté , son pays, où son passé : une feuille de calque entre chaque page, quelques textes, une enveloppe pour glisser un souvenir, des pochettes pour y ranger les papiers de l’adoption, un mini arbre généalogique à compléter en y collant des photos.

Il était une fois… Notre histoire

Un livre téléchargeable sur le site de l’AFA pour écrire et raconter à l’enfant, l’histoire de son adoption mais aussi son histoire avant l’adoption. Illustré par Alexandra Petracchi, « Il était une fois… Notre histoire » évoque toutes les étapes :
– vécues par les candidats à l’adoption : leur souhait de fonder une famille, l’agrément, le long chemin, l’attente… et puis l’annonce de l’apparentement, le départ, la 1ère rencontre…
– vécues par l’enfant : sa naissance, son lieu de vie, son pays d’origine… et puis la rencontre avec ses parents, les premiers moments passés ensemble. Viennent ensuite la découverte de son nouveau pays, de son nouveau lieu de vie, de sa nouvelle famille, de sa nouvelle vie. Les parents peuvent écrire les informations relatives à leurs démarches d’adoption et des confidences sur les émotions intenses qu’ils auront ressenties. « Il était une fois… Notre histoire » a trois déclinaisons : une version couple, une version maman célibataire, une version papa célibataire.

Avec un ton très actuel et sous forme de bande dessinée, l’auteur nous off re le récit sensible de son parcours d’enfant placé. Tout commence avec la prise de conscience, tout enfant, de sa propre pauvreté. On suit ensuite l’évolution du petit Mohamed à travers ses différents placements – foyer et familles d’accueil – jusqu’à l’adolescence, ses amitiés « claniques », ses fugues et ses comportements à risque. John Rachid livre avec sincérité ses émotions, son désarroi, ses colères, ses peurs et son sentiment d’injustice face aux institutions. Avec, en filigrane, le rêve d’une autre vie. Une des grandes réussites de ce livre est la puissance de l’expression graphique. Un dessin résolument moderne, percutant, inspiré des nouvelles cultures urbaines, et qui traduit avec énergie et audace les sentiments du petit Momo. Un dessin comme un coup de poing !

http://www.michel-lafon.fr/livre/2530-Comme_on_peut_-_T3.html

Ce commentaire a été publié dans le numéro 195 de la revue Accueil