Le Conseil national de la protection de l’enfance a publié son rapport d’activité 2019.
Depuis 2017, le CNPE a adopté 44 avis et communiqués, dont quatre sur saisine du Gouvernement, huit à l’initiative du bureau et 32 dans le cadre du travail des cinq commissions, selon le programme de travail adopté par l’Assemblée plénière chaque année.
Parmi ces cinq commissions, la commission «Adoption» a travaillé sur l’agrément et l’apparentement suite à la saisine du Gouvernement sur le fonctionnement des conseils de famille des enfants pupilles de l’Etat.


L’assemblée plénière a adopté des avis relatifs à la gouvernance nationale de la protection de l’enfance, aux enfants de Syrie, au code de justice pénale des mineurs (partie législative) et aux mineurs non accompagnés (MNA).
Le CNPE a été présent tout au long de l’année dans les divers groupes de concertation initiés par le Gouvernement, notamment pour préparer la stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance.
Cette stratégie prévoit une refonte de la gouvernance nationale de la protection de l’enfance. Dans l’attente éventuelle de la création d’un organisme national unique, le mandat des membres a été renouvelé pour une année et un nouveau vice-président doit être nommé, en la personne de Georges LABAZEE, ancien sénateur de Pyrénées Atlantiques.

Le rapport sur le site du ministère des solidarité et de la santé.

Téléchargement du fichier en pdf.