Articles

La situation des pupilles de l’Etat au 31 décembre 2015

L’enquête sur la situation des enfants pupilles de l’État en 2015 vient d’être publiée par l’Observatoire national de la protection de l’enfance (ONPE).

Au 31/12/2015, il y avait 2 615 mineurs pupilles de l’Etat (2 435 au 31/12/2014). Durant l’année 716 enfants ont été adoptés (contre 773 en 2014), dont 473 nés sous le secret.

Lire la suite

Adoption internationale : une hausse en trompe-l’oeil

apEn 2016, 956 visas long séjour adoption (VLSA) ont été délivrés (contre 815 en 2015 et 1069 en 2014). La mission de l’adoption internationale relève que « cette hausse apparente de 17 % résulte de la levée de la suspension des adoptions en République démocratique du Congo (RDC) ». Hors RDC (231 arrivées d’enfants), le premier pays d’origine est Haïti (82), suivi du Vietnam (74) et la Colombie (62).

Télécharger le rapport annuel de la MAI

La situation des pupilles de l’Etat au 31 décembre 2013

Au 31 décembre 2013, 2363 enfants bénéficiaient du statut de pupille de l’Etat, un nombre très proche de celui de 2012: 640 enfants sont nés sous le secret, soit 36% des pupilles, une proportion identique à celle des enfants admis suite à une déclaration judiciaire d’abandon. 894 enfants ont été placés en vue d’adoption (929 en 2012). Source: rapport (février 2015) de l’Observatoire national de l’enfance en danger (ONED).

Le rapport sur la situation des pupilles de l’État au 31 décembre 2013 (pdf)

Accouchement sous le secret et origines : rapport 2015 du CNAOP

Le rapport 2015 du CNAOP est disponible : le nombre de demandes d’accès aux origines continue d’augmenter d’une année sur l’autre, se situant à presque 800 demandes. Un parent sur deux accepte de lever le secret. En revanche, les levées de secret spontanées et les déclarations d’identité restent peu nombreuses (75 en tout en 2015). Et le premier taux de clôture de dossier reste la non-identification ou non-localisation du parent de naissance, malgré une légère amélioration dans la gestion de ces recherches.

Télécharger le rapport…

Rapport 2015 de l’Agence française de l’adoption

L’Agence française de l’adoption (AFA) vient de publier son rapport 2015. L’agence a permis la réalisation de 201 adoptions (soit 25 % des adoptions internationales), dans 20 pays, notamment dans les pays qui ont signé et ratifié la convention de La Haye où elle réalise plus de 90 % de ses adoptions. 69 % de ces adoptions concernent des enfants à besoins spécifiques. La nécessité de mettre en œuvre un accompagnement personnalisé est donc devenue capitale.

Accéder au rapport de l’AFA…

La situation des pupilles de l’Etat au 31 décembre 2014

Au 31 décembre 2014, 2 435 enfants avaient le statut de pupille de l’État en France, soit un ratio de 16,6 pour 100 000 mineurs. À cette date, plus de quatre enfants sur dix vivaient dans une famille en vue d’adoption.

Avec 2 435 pupilles au 31 décembre 2014, le nombre de pupilles de l’État augmente pour la deuxième année consécutive (+ 3 % par rapport à 2013). Pour 100 000 mineurs vivant en France, près de 17 mineurs bénéficient du statut de pupille de l’État. Relativement stable depuis 2006, cette proportion est plus de trois fois inférieure à celle observée en 1987. Le nombre d’enfants pupilles de l’État placés dans une famille en vue de leur adoption fait un bond passant de 894 à 976 (+ 9,2 %). Au 31 décembre 2014, 40,1 % des pupilles de l’État sont ainsi en attente d’un jugement d’adoption contre 37,8 % un an plus tôt.

Le rapport sur la situation des pupilles de l’État au 31 décembre 2014 (pdf)

Les chiffres de l’adoption internationale en 2015

La Mission de l’adoption internationale a mis en ligne les statistiques 2015 de l’adoption internationale en France. Comme chaque année depuis 2011, le nombre d’enfants arrivés en France en 2015 dans le cadre de l’adoption internationale a encore baissé : 815 enfants contre 1069 en 2014. Les enfants arrivant du continent Africain sont les plus nombreux, viennent ensuite les enfants originaires d’Asie, d’Amérique et d’Europe. Le Vietnam (108) devient le premier pays d’origine, suivi de la Colombie (75), la Côte d’Ivoire (62), la Russie (51), la Chine (48) et Haïti (48).

La situation des pupilles de l’Etat au 31 décembre 2012

Une analyse du rapport de l’ONED publié en janvier 2014 sur la situation des pupilles de l’Etat au 31 décembre 2012 : 2 328 enfants bénéficiaient du statut de pupille et 697 ont été placés en vue d’adoption.

Le rapport sur la situation des pupilles de l’État au 31 décembre 2012 (pdf)

 

 

ined

Adoption internationale : les raisons du déclin

Trois fois moins d’adoptions internationales dans le monde en 2013 qu’en 2003; des enfants adoptables « à besoins spécifiques », c’est-à-dire relativement âgés, en fratrie, ou touchés par une pathologie. Un article de Jean-François Mignot, paru à l’INED (n° 519, fév. 2015) et disponible en ligne, examine les causes et les conséquences des évolutions de l’adoption internationale ces dix dernières années en France et dans le monde.

Les chiffres de l’adoption internationale en 2014

Avec 1069 adoptions internationales en 2014 par des familles vivant en France, contre 1343 en 2013, la baisse se poursuit. L’Afrique reste le premier continent d’origine (près de 40%), suivi de l’Asie – mais le Vietnam est le premier pays d’origine. Les adoptions se répartissent comme suit: OAA, 47%; démarches individuelles, 31%; AFA, 22%. Plus de détails sur la situation de l’adoption internationale.