Véronique Piaser-Moyen, Titania, histoire d’un baby business, Atramenta 2021

Titania a été adoptée au Sri Lanka, en 1985, en démarche individuelle. En 2018, elle fait part à ses parents de son souhait de retrouver sa famille biologique, c’est le début d’un drame qui s’abat sur la famille. Très vite, les parents de Titania découvrent, grâce à une relation sur place, qu’ils ont eu affaire à un trafic d’enfants. Entre la douleur qui les accable et la rage d’être tombés dans un piège, les époux repartent au Sri Lanka, bien décidés à mener à bien leurs investigations et à retrouver la mère biologique de leur fille.

Titania, c’est le livre des vérités qui dérangent, des pratiques frauduleuses des intermédiaires. C’est aussi la volonté de crier leur indignation d’avoir été trompés, de dénoncer un scandale, celui des autorités sri-lankaises et françaises qui ont fermé les yeux sur les trafics… Pourtant, dès son arrivée au Sri Lanka, plusieurs détails avaient surpris Véronique, mais le bonheur d’accueillir ce bébé avait balayé ses doutes. Au point, une fois rentrée en France, de proposer ses services à une « œuvre » déjà implantée en Indonésie, pour aider les futurs adoptants à constituer leur dossier. Véronique est la première à se reprocher sa naïveté à une époque où l’adoption pouvait s’apparenter à une démarche proche de l’« humanitaire ».

Avec ce livre, Véronique et son mari veulent faire savoir qu’à cette époque déjà, l’État français était au courant de ces trafics et qu’il n’a pas cherché à empêcher ces adoptions. En 2019, l’Obs publiera un reportage « Nos enfants volés du Sri Lanka » et France 2 consacrera l’une de ses émissions Envoyé spécial au même sujet.

https://www.decitre.fr/livres/titania-9789523408937.html

Ce commentaire a été publié dans le numéro 200 de la revue Accueil