Archive d’étiquettes pour : Attachement

Appel à témoignages : comment le système d’attachement des adultes peut-il retentir sur leurs enfants ?

On parle beaucoup, depuis plusieurs années, de l’attachement et des styles d’attachement… notamment dans la revue Accueil. En effet, nous savons aujourd’hui le rôle fondamental de l’attachement dans l’épanouissement de l’individu et à quel point il est au cœur de la qualité de la relation qu’un individu entretient avec les autres et avec lui-même. Nous savons aussi – notamment au travers des ouvrages de vulgarisation de Johanne Lemieux – que la façon dont les enfants adoptés ont vécu la relation avec leurs premières « figures d’attachement » a des conséquences très importantes sur leur développement : sans la connaissance, la bonne compréhension de ce que les enfants ont vécu, il est difficile de les comprendre, et donc de les accompagner au plus juste de leurs besoins, souvent « spécifiques ».

Mais tout être a vécu, enfant, un « système d’attachement » qui lui est propre et qui conditionne son rapport aux autres – et à soi-même ; or tous les parents n’ont pas eu à vivre une bonne relation première, tous n’ont pas reçu la bonne dose de sécurité et de confiance, ni vécu le lien souple et solide qui permet d’avoir une confiance en soi suffisante, de vivre « avec l’autre tout en étant soi ». C’est la raison pour laquelle on peut, en tant que parent, se trouver désorienté ou démuni face aux troubles de son enfant, ne pas savoir comment les décrypter, spécialement s’ils viennent « cogner » contre ses propres difficultés d’attachement.

Sachant qu’aujourd’hui de nombreuses disciplines nous portent à nous pencher sur notre passé, pour mieux le décrypter, sachant qu’aujourd’hui les professionnels de la petite enfance et de l’adoption savent, infiniment mieux qu’hier, décoder et comprendre le système d’attachement caractérisant les enfants adoptés, il nous a semblé intéressant pour le prochain dossier d’Accueil d’explorer la façon dont le système d’attachement du ou des parents a pu façonner leur propre relation à autrui, au monde et à eux-mêmes. Afin de prendre conscience de ce qui, en eux, peut retentir sur le lien qu’ils ont avec leurs enfants – ou avec les enfants qu’ils ont le projet d’adopter.

 

Voici quelques questions, pour orienter votre réflexion, vos retours d’expérience, dont nous vous remercions vivement par avance.

Vous êtes une personne adoptée (merci de préciser votre âge) :

  • Tout parent a son caractère, ses qualités et ses failles. Avez-vous senti chez l’un de vos parents un trait de « caractère », une qualité ou une faiblesse – ou à vos yeux un défaut ! – qui aurait eu une incidence importante sur vous ? sur votre relation à votre ou à vos parents, et au-delà, sur votre façon de vivre, sur votre confiance en vous ?
  • Avez-vous pu, avec le temps, identifier chez vous des difficultés d’attachement, un sentiment d’insécurité liés à votre petite enfance, que vos parents n’auraient pas forcément compris, lorsque vous étiez enfant ou adolescent ?
  • Pensez-vous que leurs propres difficultés – d’enfant, par exemple – ont pu jouer sur la relation que vous avez eue par le passé et avez aujourd’hui avec votre ou vos parents ?

Vous avez un projet d’adoption et vous préparez à accueillir un enfant :

  • Êtes-vous familiarisé avec ces notions d’attachement ? Si oui, de quelle façon l’avez-vous été ?
  • Au cours de votre agrément et/ou de la préparation de votre projet, avez-vous eu l’occasion d’être sensibilisé, de comprendre les conséquences de l’abandon et les difficultés d’attachement d’une petite enfance « abîmée » sur les enfants adoptables ? sur l’enfant que vous vous préparez à accueillir ?
  • Avez-vous pu explorer votre propre « système d’attachement » ? votre lien à vos parents, à votre famille ? votre « sécurité » intérieure… ? Est-ce quelque chose sur quoi vous travaillez ? Si oui, pouvez-vous nous raconter comment ? Êtes-vous aidé, accompagné en cela ? Si oui, de quelle façon ?

Vous êtes parents d’enfant(s) déjà grand(s), autonome(s) :

  • Vos enfants sont maintenant élevés, hors du nid peut-être, autonomes. Peut-être sont-ils déjà parents eux aussi !
  • Si vous regardez en arrière, pensez-vous que votre confiance en vous, votre « sécurité intérieure » ont pu avoir une incidence importante sur le lien développé avec votre ou vos enfants ? sur la façon dont vous les avez aimés et éduqués ? Voyez-vous des incidences de vos propres points forts ou de vos faiblesses sur leur développement, sur les adultes qu’ils sont devenus ? Pourriez-vous nous raconter ?
  • Avez-vous eu l’occasion pendant toutes ces années de pouvoir comprendre et décoder votre propre « relation au monde » et à vous-même ? Avez-vous souhaité cheminer, pour remédier peut-être à d’éventuelles défaillances ou carences de votre passé ? Si oui, comment ?
  • Dans les moments de doute, d’incertitude ou de déséquilibre, comment avez-vous réagi ? Qu’est-ce qui vous a permis de vous rassurer ? Avez-vous pu trouver des appuis qui vous ont aidé ?

Vous êtes parent d’enfant(s) jeune(s) ; vous êtes un tout nouveau parent…

  • Vous arrive-t-il de vous sentir démuni, dépassé, par des comportements ou besoins de votre jeune enfant qui viendraient « cogner » contre des difficultés qui vous sont propres ?
  • Pouvez-vous identifier dans d’éventuelles difficultés avec votre enfant (relations compliquées, difficulté à comprendre ses besoins…) des difficultés propres à vous-même ou éventuellement à votre conjoint ?

Vous êtes thérapeute, psychologue, soignant et suivez ou avez suivi des familles adoptives…

  • Vous avez suivi des enfants adoptés, et peut-être leurs parents. Soit individuellement soit en thérapies familiales.
  • Vous est-il arrivé ou vous arrive-t-il d’amener des parents à « revisiter » leur propre système d’attachement ? De quelle façon ?
  • Il existe aujourd’hui de nombreuses façons ou thérapies permettant d’aider des personnes à se pencher sur son passé pour le revisiter : outre les thérapies classiques – psychothérapie, psychanalyse, thérapie comportementale, analyse transactionnelle… – on peut aujourd’hui « faire bouger les lignes » au travers d’approches ou thérapies nouvelles : hypnose, EMDR, psychogénéalogie, communication bienveillante, analyse transgénérationnelle… ou méditation. Quelles sont les approches qui ont été les plus pertinentes, dans votre pratique, pour aider les familles adoptives dans leurs difficultés relationnelles ?

Vous avez animé des groupes de paroles de parents adoptifs, avez eu l’occasion d’accompagner des parents, par exemple dans le cadre d’une Association départementale EFA…

  • Qu’aimeriez-vous nous dire, sur les difficultés de relations entre enfants et parents que vous suivez, par exemple dans des groupes de paroles ? Quelles sont les difficultés que vous repérez le plus fréquemment, chez les parents ? De quelle façon pouvez-vous les orienter, pour que ces difficultés puissent s’apaiser au mieux, se résoudre ?

 

Vos contributions seront les bienvenues, avant le 30 juillet 2024, à envoyer à : temoignage.accueil [@] adoptionefa.org

Tous les témoignages seront anonymes, sauf indication contraire de votre part.
Merci de préciser si vous avez déjà modifié les noms, prénoms et tout autre renseignement identifiant (pays, ville, dates trop précises).

Adoption internationale : Estelle a adopté ses deux enfants en Colombie.

En novembre 2015, après sept ans d’attente, Sébastien et Estelle serrent enfin dans leurs bras Esteban, leur fils adoptif originaire de Colombie. Plus tard, ce sera au tour de la petite Rose de rejoindre la famille. Estelle témoigne du long processus de l’adoption internationale.

Pour Sébastien et Estelle Lambert-Leynaert, devenir parent, c’était une évidence. La vie en a décidé autrement, ils ont d’abord dû faire le deuil d’un enfant biologique puis ils ont décidé d’adopter leur fils et leur fille en Colombie. Ils témoignent du parcours, log et complexe, de l’adoption internationale dans “C’est la vie”.

En 2023, 176 enfants ont été adoptés à l’étranger par des ressortissants français ou des étrangers résidents en France. Ces enfants adoptés sont majoritairement originaires du Vietnam, de Thaïlande, de Madagascar, de Colombie ou de Tunisie.

Pourquoi certains parents font le choix d’adopter à l’étranger ? Quel est le processus qui mène à l’adoption d’un enfant ? Comment s’y prépare-t-on ? Quelles sont les spécificités d’une telle décision ? Parmi les sujets abordés dans l’émission : la parentalité adoptive, l’adoption internationale, l’infertilité, l’attachement, la peur de l’abandon, les TDAH.

Un très beau témoignage à retrouver dans l’émission “C’est la vie” sur France Bleu.

Estelle Lambert-Leynaert est auteure du livre Ce lien jusqu’à toi, publié aux éditions Michalon.

Cours de cassation : colloque sur l’évolution de la filiation adoptive (9 novembre 2023)

À l’occasion du centenaire de la loi française du 19 juin 1923 ayant autorisé l’adoption des mineurs, la Cour de cassation organise un colloque consacré à l’évolution de la filiation adoptive le 9 novembre de 9 heures à 17 heures, en Grand’Chambre de la Cour de cassation à Paris (en présentiel ou en live stream).

Programme et replay à retrouver sur le site de la cour de cassation.

Vie de famille, l’émission de la CAF – Les idées reçues sur l’adoption.

Doit-on être riche pour adopter ? Faut-il être en couple et marié ? Tous les enfants sont orphelins ? Doit-on rester en contact avec la famille à l’étranger ?

Les réponses en vidéo

Actes du colloque Séparation, attachement, création de liens dans la famille adoptive, Enfance & Familles d’Adoption, 2006

Actes du colloque Séparation, attachement, création de liens dans la famille adoptive, Enfance & Familles d’Adoption, 2006

Les familles adoptives ont à faire avec l’histoire de l’enfant et la constitution des liens entre parents et enfant est notamment tributaire de son système d’attachement. Il s’agit de mieux comprendre le processus de construction des liens en appréhendant toute sa dimension psychologique et symbolique mais aussi sa traduction dans la réalité (notamment en droit). Cela devrait permettre aux professionnels qui œuvrent dans le cadre de l’adoption de mieux déceler d’éventuelles difficultés, chez les enfants et chez les parents, et de proposer un accompagnement adapté.
Les différentes approches théoriques dans le domaine de la psychologie (cognitives, comportementalistes, théories de l’attachement) et de la psychanalyse offrent des perspectives et des éclairages complémentaires sur la préparation des parents et des enfants à l’adoption, l’accompagnement des familles et la prise en charge éventuelle. Dans cette optique, EFA a organisé, en juin 2006, une journée de réflexion animée par des spécialistes, des chercheurs et des acteurs de terrain, pour les professionnels de l’enfance, travailleurs sociaux, thérapeutes et étudiants.

https://www.adoptionefa.org/boutique/separation-attachement-creation-de-liens-dans-la-famille-adoptive/

Le Bébé face à l’abandon, Myriam SZEJER

SZEJER Myriam, Le Bébé face à l’abandon. Le Bébé face à l’adoption, Albin Michel, Collection : La cause des bébés, 2000

Pour mieux comprendre la situation des bébés abandonnés puis adoptés et celles de leurs parents de naissance ou adoptifs, en France ou à l’étranger, juristes, historiens, anthropologues, psychanalystes, pédopsychiatres, sages-femmes, assistantes sociales, pédiatres, obstétriciens et psychologues apportent ici leur contribution au débat.

https://www.decitre.fr/livres/le-bebe-face-a-l-abandon-le-bebe-face-a-l-adoption-9782226110343.html

L’enfant abandonné – Guide de traitement des troubles de l’attachement, 2007

RYGAARD Niels Peter, L’enfant abandonné – Guide de traitement des troubles de l’attachement, éditions de Boeck, nelle ed. 2007

Les compétences sociales et émotionnelles d’un enfant se construisent lors des premières années de l’attachement. Pour 3 à 5 %, des enfants cependant, ce processus est perturbé par des carences précoces, des parents dysfonctionnels, un manque de soins. Les problèmes des jeunes qui souffrent de troubles graves de l’attachement sont nombreux : manque d’adaptation sociale, relations brèves et superficielles, comportements agressifs, violents et criminels, maltraitance envers les autres et perturbations de la vie familiale, etc.Niels Peter Rygaard, auteur de ce guide de thérapie, travaille depuis 25 ans avec des jeunes souffrant de troubles graves de l’attachement, ainsi qu’avec leurs familles. Cet ouvrage est destiné principalement aux psychologues, pédopsychiatres et psychothérapeutes. Il s’adresse également aux éducateurs et intervenants sociaux, de même qu’aux parents, enseignants et familles d’accueil.

https://www.decitre.fr/livres/l-enfant-abandonne-9782804156053.html

La désadoption : Une famille pour Hugo ? 2008

PÉRIER Florence et BROMET-CAMOU Michèle, La désadoption : Une famille pour Hugo ? L’Harmattan, 2008

Accrochée au témoignage de Florence Périer, mère adoptive d’Hugo, Michèle Bromet-Camou, psychologue clinicienne et psychothérapeute familiale, propose une analyse des dysfonctionnements relationnels et institutionnels qui invite le lecteur à suivre les processus qui vont inéluctablement conduire de l’adoption à la désadoption.

https://www.decitre.fr/livres/la-desadoption-9782296048744.html

Je m’attache, nous nous attachons – le lien entre un enfant et ses parents, 2004

NOËL Louise, Je m’attache, nous nous attachons – le lien entre un enfant et ses parents, Science et culture (Montréal), 2004

L’objectif du livre est de faire connaître la théorie de l’attachement à ceux qui s’occupent de jeunes enfants dans le quotidien. Cet ouvrage s’adresse aux parents, aux futurs parents, aux parents adoptifs et aux parents d’accueil, aux enseignants et aux intervenants.

https://www.decitre.fr/livres/je-m-attache-nous-nous-attachons-9782890923355.html

L’enfant adopté : Comprendre la blessure primitive, 2007

NEWTON VERRIER Nancy, L’enfant adopté : Comprendre la blessure primitive, de Boeck, réed. 2007

L’enfant adopté est un livre qui pourrait révolutionner la façon de penser l’adoption. En appliquant les données de la psychologie prénatale et périnatale et celles sur l’attachement, la création du lien et la perte, il détaille les effets de la séparation des enfants adoptés d’avec leur mère de naissance. De plus il donne à ces enfants, dont la souffrance a longtemps été méconnue ou mal comprise, la validation de leurs sentiments ainsi qu’une explication à leurs comportements. L’éclairage qui est ici donné aux expériences d’abandon et de perte contribuera non seulement à l’apaisement des adoptés, de leurs familles adoptives et de leurs mères de naissance, mais apportera compréhension et encouragement à ceux qui se sont sentis abandonnés dans leur enfance.

https://www.decitre.fr/livres/l-enfant-adopte-9782804155896.html