Mariage et adoption pour tous : la position d’EFA

« MARIAGE ET ADOPTION POUR TOUS » Un avant-projet de loi et un climat qui occultent les nécessaires débats de fond sur l’adoption

Enfance & Familles d’Adoption en 2012, ce sont plus de 30 000 enfants (adoptés et non adoptés) vivant au sein de plus de 9 000 familles adhérentes. Depuis sa création, il y a bientôt 60 ans, ce sont près de 200 000 enfants nés en France et à l’étranger dont les parents ont rejoint la fédération à un moment de leur parcours.

Apolitique et laïque, EFA réunit en son sein une grande diversité de situations parentales, à l’image de la diversité de la société française : couples homme-femme, mariés ou non, précédemment divorcés ou non, parents célibataires, veufs ou veuves, couples de femmes ou d’hommes. Des familles de toutes sensibilités et de toutes convictions. Lire la suite

EFA réclame la réunion du comité interministériel de l’adoption

Le 7 août dernier, le Service de l’adoption internationale publiait un communiqué informant les postulants à l’adoption en Russie de l’évolution des conditions requises par ce pays : à compter du 1er septembre 2012, une formation préalable de 30 à 80 heures sera exigée.

Si cette disposition n’est pas une surprise – elle fait partie du traité franco-russe signé le 18 novembre 2011 qui doit encore être ratifié –, la soudaineté de son application et le manque d’anticipation de l’Autorité centrale française, responsable des adoptions internationales, interroge. Lire la suite

EFA interpelle les candidats à l’élection présidentielle 2012

Repenser l’adoption en France – Propositions d’Enfance et Familles d’Adoption – Avril 2012

31 propositions pour repenser l’adoption

Au nom des 9000 familles qui composent son mouvement, Enfance & Familles d’Adoption interpelle les candidats aux élections, et décline en 31 propositions les enjeux majeurs de l’adoption aujourd’hui:

  • une politique de l’adoption globale et concertée,
  • une préparation et un accompagnement réalistes et pragmatiques des candidats à l’adoption,
  • une réforme en profondeur de l’adoption internationale, un engagement fort de l’Etat en faveur des enfants adoptables en France,
  • un renforcement de l’accompagnement des familles adoptives,
  • un accès aux origines accompagné à toutes les étapes. Lire la suite

Dossier unique de l’AFA : EFA s’oppose

En février 2011, l’Inspection générale des Affaires sociales (IGAS) et l’Inspection générale des Affaires étrangères (IGAE) publiaient un rapport sur le déploiement de l’Agence française de l’adoption (AFA) à l’étranger.

Si nous soutenons la majorité des préconisations de ce rapport, nous avons déjà eu l’occasion d’exprimer notre opposition à la recommandation spécifiant que les familles passant par l’AFA devraient se limiter à un seul dossier (voir la revue Accueil n° 161, p. 50).

Lire la suite

Adoption internationale : un dispositif français plus inadapté que jamais

En avril 2008, Jean-Marie Colombani écrivait: La diminution des adoptions internationales enregistrées depuis deux ans conduit à s’interroger sur les évolutions futures mais également sur l’organisation du système français.

Quatre ans plus tard, non seulement le constat est toujours d’actualité mais les réformes amorcées alors sont restées au milieu du gué et le dispositif français semble plus inadapté que jamais à l’évolution de l’adoption internationale. La très forte baisse des adoptions internationales (- 52 % entre 2005 et 2011) en est une des illustrations les plus visibles. Lire la suite

Accouchement dit « sous X » : la position d’EFA (2010-2011)

Enfance & Familles d’Adoption a engagé une réflexion autour des pistes suivantes:

  • Evolution de la loi de 2002 vers la disparition de l’anonymat, avec recueil du nom et maintien du secret à la demande de la mère.
  • Informer la mère de la divulgation de son identité et lui proposer un accompagnement (ex. de la Suisse).
  • Recueil systématique d’informations médicales (bilans sanguins ou médicaux au moment de l’accouchement tout au moins), pour qu’elles soient versées au dossier de l’enfant, sans éléments identifiants. Lire la suite

Haïti : Communiqué d’Enfance & Familles d’Adoption

EFA demande que toute la lumière soit faite sur l’accord franco-haïtien du 11 décembre 2010 relatif à l’adoption

Le 22 décembre 2010, à l’occasion de l’évacuation de près de 300 enfants haïtiens adoptés ou en cours d’adoption par des Français suite à l’accord du 11 décembre entre le Premier ministre haïtien et l’Ambassadeur de France à Port-au-Prince, le Garde des Sceaux a adressé aux procureurs généraux une dépêche valant circulaire (réf. 04-10/CI/0-6/MS/271). Selon cette dépêche, le départ des enfants munis de la seule validation de l’adoption par l’IBESR n’ayant été « autorisé par les autorités haïtiennes que dans le cadre de l’adoption simple », « tout dépôt d’une requête en adoption plénière donnera lieu à un avis négatif [de la part des procureurs de la République] » (p. 1 et 6). Lire la suite

Adoption nationale et enfance délaissée : rapport de l’Académie de médecine

L’Académie de médecine vient de publier un rapport, « Faciliter l’adoption nationale« , s’inquiétant de la baisse régulière de l’adoption nationale et s’intéressant de plus près aux situations de délaissement parental de certains enfants placés.

Enfance & Familles d’Adoption ne peut que se réjouir de voir ressurgir publiquement deux sujets qui préoccupent notre association depuis de nombreuses années. Toutefois, on peut déplorer que ce rapport n’échappe pas aux traditionnels clichés et amalgames concernant les enfants placés et les enfants adoptables, aboutissant à des préconisations qui prêtent à discussion.

Lire la suite

Décembre 2010 : Lettre ouverte à Michèle Alliot-Marie

LETTRE OUVERTE À MADAME ALLIOT-MARIE

MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES

Paris, le 21 décembre 2010

Madame le Ministre,

Vous avez été à l’initiative de la décision de l’État français d’évacuer plus de 300 enfants haïtiens en cours d’adoption, certains déjà titulaires d’un jugement d’adoption, d’autres seulement en cours d’adoption.

Lire la suite

Octobre 2010 : Identité nationale ou xénophobie ?

Alors que les parlementaires français examinent un texte intitulé « Immigration, intégration et nationalité », Enfance & Familles d’Adoption s’interroge sur une banalisation de propos qui tendent à créer des clivages au sein de la société française. Après « l’identité nationale », présentée comme menacée par l’immigration et par des pratiques culturelles que certains voudraient lui associer, voilà que l’on cherche à diviser les citoyens de ce pays entre ceux qui seraient « d’ici » et ceux qui seraient d’origine étrangère, ces derniers étant, par glissement, a priori suspects.

Lire la suite