NOËL Louise, Je m’attache, nous nous attachons – le lien entre un enfant et ses parents, Science et culture (Montréal), 2004

L’objectif du livre est de faire connaître la théorie de l’attachement à ceux qui s’occupent de jeunes enfants dans le quotidien. Cet ouvrage s’adresse aux parents, aux futurs parents, aux parents adoptifs et aux parents d’accueil, aux enseignants et aux intervenants.

https://www.decitre.fr/livres/je-m-attache-nous-nous-attachons-9782890923355.html

NEWTON VERRIER Nancy, L’enfant adopté : Comprendre la blessure primitive, de Boeck, réed. 2007

L’enfant adopté est un livre qui pourrait révolutionner la façon de penser l’adoption. En appliquant les données de la psychologie prénatale et périnatale et celles sur l’attachement, la création du lien et la perte, il détaille les effets de la séparation des enfants adoptés d’avec leur mère de naissance. De plus il donne à ces enfants, dont la souffrance a longtemps été méconnue ou mal comprise, la validation de leurs sentiments ainsi qu’une explication à leurs comportements. L’éclairage qui est ici donné aux expériences d’abandon et de perte contribuera non seulement à l’apaisement des adoptés, de leurs familles adoptives et de leurs mères de naissance, mais apportera compréhension et encouragement à ceux qui se sont sentis abandonnés dans leur enfance.

https://www.decitre.fr/livres/l-enfant-adopte-9782804155896.html

GRAY Deborah, Attachement et Adoption, Outils Pratiques pour les Parents, De Boeck, Coll. Parentalités, 2007

Ce livre est avant tout destiné aux parents adoptifs et d’accueil et leur présente d’une façon claire les différentes étapes du développement de tout enfant, puis explique comment ces étapes peuvent être parcourues quand l’enfant a vécu l’abandon par sa maman de naissance. Il fourmille de conseils pratiques et de suggestions, le tout reposant sur des bases théoriques solides concernant l’attachement, le développement et les traumatismes précoces. Des sujets tels que les traumatismes, le deuil, les troubles de l’attachement, l’âge émotionnel par rapport à l’âge chronologique, les changements culturels, l’origine ethnique, l’exposition prénatale à l’alcool et aux drogues, mais aussi comment obtenir des diagnostics,identifier les défis familiaux et y faire face, former un cercle de soutien autour de la famille, rencontrer et travailler avec des professionnels de la santé mentale, sont abordés pour permettre aux parents d’évaluer le développement psychoaffectif de leur enfant, les défis particuliers de leur famille et comment permettre à leur enfant de développer son plein potentiel.

https://www.decitre.fr/livres/attachement-et-adoption-9782804155292.html

ELIACHEFF Caroline, À corps et à cris, Odile Jacob, coll. Poches, 1993

Olivier, Zoé, Fleur, Mathias e les autres sont des enfants du malheur. Ils ne parlent pas encore ou à peine, ils vivent de dures épreuves : naissance sous X, abandon, attente interminable d’une adoption, séparation d’avec des parents incarcérés pour meurtre. La médecine classique leur permet de survivre, pas forcément de vivre. Que faire ? Déchiffrer patiemment leur histoire et leur parler. Parler à des tout-petits ? Mais ils ne comprennent pas ! Si, ils comprennent.
Ce que Caroline Eliacheff, psychanalyste, raconte ici, c’est la façon dont elle a écouté, compris, parfois guéri Olivier et les autres. Avec comme seule arme : la parole.

https://www.amazon.fr/corps-%C3%A0-cris-psychanalyste-tout-petits/dp/273810813X

BOMBER Louise Michelle, Aider l’élève en souffrance : stratégies pratiques pour aider les enfants qui ont des difficultés d’attachement, De Boeck, 2012

Un enfant qui a vécu des expériences traumatisantes, des pertes, qui a été victime de maltraitance ou de négligence même s’il vit maintenant dans une famille aimante et sécurisante connaît souvent des difficultés à l’école et peut avoir du mal à s’adapter au système scolaire. Confrontés à ces enfants, les enseignants, qui ne sont pas formés à la problématique de l’attachement, se sentent en échec. Cet ouvrage est destiné à les aider. De façon très pédagogique, l’auteur explore le monde à travers les yeux d’un enfant avec des difficultés d’attachement pour aider les enseignants à interpréter son comportement comme un moyen de communication et à adapter la façon dont ils peuvent entrer en relation avec lui. Lorsqu’on connaît la difficulté à faire prendre en compte les spécificités d’un enfant dans le système scolaire, certaines propositions de l’auteure semblent relever de la douce utopie, par exemple, l’idée d’avoir pour chaque enfant présentant des troubles d’attachement un référent dans l’école, susceptible de l’accompagner et de fournir une figure d’attachement supplémentaire. Ce sont sans doute les parents qui bénéficieront en premier lieu des stratégies et des outils pratiques proposés dans cet ouvrage pour aider leur enfant et communiquer avec les enseignants.

https://www.amazon.fr/Aider-l%C3%A9l%C3%A8ve-souffrance-difficult%C3%A9s-dattachement/dp/B00HCW6RLU

BERGER Maurice, L’enfant et la souffrance de la séparation, Dunod, 1997 P

édopsychiatre, professeur associé de psychologie à l’Université Lyon II, Maurice Berger a beaucoup oeuvré dans le domaine de la séparation parents-enfants. Ce livre nous plonge au coeur de la souffrance des enfants vivant une séparation dans le cadre d’un divorce, d’une adoption ou d’un placement judiciaire. La théorisation des processus psychiques liés à la séparation est éclairée par de nombreux cas observés.

https://www.amazon.fr/Lenfant-souffrance-s%C3%A9paration-adoption-placement/dp/2100709747

ARCHER Caroline (trad. Françoise Hallet), Enfant qui a mal, enfant qui fait mal ? Nourrissons –petits enfants : Conseils pour les parents adoptifs et les parents d’accueil, De Boeck, Coll. Parentalités, 2007

Partant de la reconnaissance du traumatisme et de la blessure que subit tout enfant qui est séparé de sa mère de naissance et confié à une famille d’adoption ou d’accueil, l’auteur, elle-même mère adoptive, explique avec sensibilité les réactions de l’enfant, envisage les questions que peut se poser la famille qui le reçoit et propose de nombreuses pistes concrètes pour favoriser son attachement et son développement en stimulant tous ses sens. De nombreux problèmes quotidiens potentiels sont envisagés : les troubles du sommeil, les pleurs, l’agressivité, l’alimentation … Les répercussions sur la vie de famille et sur les frères et sœurs sont aussi analysées ainsi que l’éventualité que l’enfant soit porteur d’un handicap. Un glossaire, une liste de livres et de sites internet ainsi qu’un carnet d’adresses complètent l’ouvrage.

https://www.decitre.fr/livres/enfant-qui-a-mal-enfant-qui-fait-mal-nourrissons-petits-enfants-9782804153489.html

ARCHER Caroline (trad. Françoise Hallet), Enfant qui a mal, enfant qui fait mal ?

Grands enfants. Adolescents : Conseils pour les parents adoptifs et les parents d’accueil, De Boeck, Coll. Parentalités, 2007 Caroline Archer cherche à fournir aux parents adoptifs et d’accueil une compréhension de l’étendue complexe des difficultés auxquelles leurs enfants doivent faire face suite à leurs expériences précoces traumatisantes. En explorant de manière très complète les effets des expériences négatives sur les systèmes innés de réponses biologiques de l’enfant, elle aide les parents à donner du sens aux comportements souvent compliqués de l’enfant blessé / qui blesse dans sa famille. Elle les guide dans l’analyse des difficultés rencontrées dans leur famille et dans la façon de faire face à des situations complexes et elle leur propose un grand nombre de pistes, laissant à chacun le soin de choisir celle qui s’adapte le mieux à la situation concrète de sa famille.

Les situations fréquentes qu’elle décrit en détail comprennent : les problèmes de sommeil, la colère, l’agressivité et la violence, les mensonges et les vols, les sorties nocturnes et les fugues, les comportements d’assuétude et d’automutilation, l’impulsivité et la prise de risques, la sexualité, le suicide et les troubles alimentaires compulsifs. Une aide remarquable pour tous les parents d’adoption et d’accueil qui sont confrontés à l’éducation d’un enfant qui a souffert de négligence et/ou de maltraitante dans son enfance. Un glossaire, une liste de livres et de sites internet, ainsi qu’un carnet d’adresses complètent l’ouvrage.

https://www.decitre.fr/livres/enfant-qui-a-mal-enfant-qui-fait-mal-grands-enfants-9782804153496.html

KASISCHKE Laura, Esprit d’hiver, Bourgois, 2013

Ce livre est un roman, une histoire imaginaire, qui prend une dimension universelle parce qu’elle parle à tous. En plus de ses qualités littéraires et de sa construction très méticuleuse, il décrit avec une grande justesse le parcours de l’adoption, ses motivations, ses espoirs, ses inquiétudes, ses fantasmes… On peut le lire au premier degré, comme un récit et en être choqué, ou bien adhérer à la proposition de Laura Kasischke qui nous met la puce à l’oreille dès le titre, puis nous manipule jusqu’au dénouement. Le roman est moderne, féminin, quotidien, avec des objets importants comme l’Iphone ou le rôti, dans ce huis clos mère et fille, un jour de Noël (et tous ses faux-semblants), alors que la maison est isolée dans le blizzard. Il est métaphorique ; lorsque la mère se demande si son enfant est bien celle qu’elle a rencontrée lors de son premier voyage, quelle belle trouvaille pour nous interroger sur la filiation ! Qui n’a pas reçu une photo qui ne ressemble pas à l’enfant accueilli quelque temps après ? Et les besoins spécifiques de cette enfant, sont-ils réels ou fantasmés ? Un roman qui ne laisse pas indifférent.

https://www.babelio.com/livres/Kasischke-Esprit-dhiver/506776

HOMES A. M ., Le sens de la famille, Actes sud, 2009 (existe en poche)

L’auteur, jeune romancière new-yorkaise, adoptée à sa naissance dans des circonstances obscures, se trouve confrontée brutalement à ses origines. Enfant de remplacement dans sa famille adoptive (adoptée 6 mois après le décès d’un autre enfant), elle nous offre pas à pas le récit du bouleversement émotionnel et identitaire qu’engendre la découverte de ses origines, entre le harcèlement affectif d’une mère de naissance immature et le côté manipulateur d’un père biologique qui ne la reconnaît (test biologique à l’appui) que pour mieux la rejeter ensuite. La mort prématurée de cette mère, et le rejet de ce père, vont la pousser dans une quête existentielle se traduisant par une recherche généalogique frénétique incluant ses quatre familles, à la recherche d’indices pouvant donner sens à son histoire. Sens qui prend forme lorsque devenue mère à son tour, elle prend conscience de l’héritage de ses quatre lignées. Avec lucidité et courage, elle nous décrit son désarroi et ses désillusions devant le retour brutal de ses origines, sa souffrance d’abandon et de non reconnaissance, ses difficultés à se situer par rapport aux décalages sociaux, culturels, affectifs, et spirituels de son double héritage. Un récit autobiographique poignant et particulièrement instructif pour ceux qui se lancent dans la quête des origines et ceux qui les accompagnent.

https://www.amazon.fr/Sens-famille-Homes-M/dp/2742785426