Une loi du 13 décembre 2011 (loi n° 2011-1862, article 20) autorise le tribunal qui prononce une adoption simple à accéder à la demande de changement de prénom de l’adopté.

Jusqu’à présent, ce changement nécessitait une procédure spéciale devant le juge aux affaires familiales.

Voir aussi les pages « adoption plénière, adoption simple » d’un enfant né en France ou à l’étranger